Florence Cardenti

Florence Cardenti

Photographe
10 expositions / 67 œuvres disponibles
Biographie : Florence Cardenti, née en 1971 à Lyon, obtient une maîtrise d’Arts Plastiques. Elle travaille comme infographiste avant de se dédier plus spécifiquement à la photographie. Elle crée avec cinq autres photographes, l’Association Studio Dazzle à Paris, atelier, studio photo et lieu d’échanges artistiques. Diplômée du Master Arts Plastiques, Photographie et Art Contemporain de l’Université Paris 8 en 2016, elle poursuit son exploration vers des créations hybrides intégrant la pratique des procédés anciens. Sa  photographie s’attache à recueillir les traces de présence au monde, qu’elles soient laissées par l’homme ou naturelles, pour construire des mémoires, intimes, familiales ou collectives. Entre autoportraits, paysages urbains, installations ou recueils hétéroclites, ses images génèrent des expériences à vivre par l’approche sensible et intuitive du monde. Florence Cardenti joue du multiple, trouble les représentations et mêle les espaces ou les temporalités pour révéler les liens entre les dissemblances, et mettre à jour les points de contact où l’œuvre devient un autre accès pour penser le monde.
Voir plus / moins
Démarche artistique : Quand Florence Cardenti se présente comme Artiste photographe, on lui demande souvent quel type de photographie elle fait, quels sont ses thèmes aussi. Elle se retrouve alors face au problème de devoir entrer dans une typologie compréhensible pour tous. Classer par thèmes, technique ou style ne rendrait pas vraiment compte de son travail, car ce n’est sans doute pas la bonne réponse. Il ne s’agit pas de photographie documentaire pourtant il est question du monde, de son histoire passée et contemporaine. Il ne s’agit pas non plus de photographie expérimentale, pourtant sa démarche n’est qu’expérimentation. On ne peut pas parler d’œuvre intimiste et poétique, car chaque photographie témoigne de sa présence au monde. On ne pourrait parler d’œuvre plasticienne, pourtant le médium en est le principal réceptacle, ni d’œuvre conceptuelle, pourtant, l’enjeu majeur reste de faire sens avec les images. Alors quand la question revient, elle cherche plutôt à décrire sa motivation : faire que sa photographie capte l’existant, en restitue une vision analytique, s’implique dans un médium choisi pour sa force suggestive, se dédouble, se démultiplie, s’assemble pour faire corps ou disjonction, se place dans des situations instables, précaires, modulaires. Reconnaître dans les grandes et les petites choses, la progression du monde, repérer les signaux faibles autant que les grands événements, c’est le rendre intelligible sans pour autant faire appel au raisonnement. Florence Cardenti  crée une œuvre éclectique comme les êtres, comme la vie d’un seul être qui se construit dans l’intimité de sa famille, grâce au patrimoine commun, par un regard scientifique et des évènements inattendus. Les chamans disent des personnes comme elle qu’elles sont de vieilles âmes car elles sont curieuses et toujours à l’écoute des manifestations de l’existence. Ces âmes aux nombreuses vies et multiples voyages cherchent dans celle-là une continuité aux autres. Sa photographie l’aide peut-être à entretenir ce mythe dans sa capacité à relever, conserver et penser le monde, au fil de ses projets qui sont chacun un nouveau voyage.
Voir plus / moins
loading