Gysin Broukwen

Gysin Broukwen

Collagiste
9 expositions / 106 œuvres disponibles / 38 œuvres vendues
Biographie : Après avoir suivi des cours d’histoire de l’Art à l’université en s’étant intéressé aux collages de Prévert, Ernst, Grosz et Schwitters, Gysin Broukwen a étudié les suprématistes russes comme Lissitzky ou les constructivistes et assisté en parallèle aux  séminaires de Baudrillard tout en lisant Bachelard. Il a commencé à réaliser des collages en autodidacte  lors de ses voyages dans le Pacifique, en Australie et Nouvelle-Zélande puis a pris une année sabbatique pour créer. Claude Westerberg de la galerie l’Usine à Paris a programmé une exposition de ses collages en juin 1988. Ensuite, il a suivi des formations dans l’audiovisuelle, pour devenir cameraman, monteur et réalisateur et travaillé dans ce domaine en réalisant des documentaires ou des clips sur des Artistes et expositions. Puis il a continué à pratiquer soit le montage de films soit le montage-collage d’images fixes. Ayant travaillé à la galerie Denise René, Gysin Broukwen a été en contact avec la peinture et la sculpture contemporaine abstraite. La fréquentation des Artistes de la Figuration Narrative tels qu’Arroyo, Rancillac, Bruce et la visite de nombreuses expositions dans les musées comme le musée d’Art Brut à Lausanne a complété sa formation. La pratique du collage a été un fil rouge pendant ces dernières années. Les expositions les plus récentes auxquelles il a participé se sont déroulées à l 'Espace Christiane Peugeot àParis et à l 'Atlantic gallery à New-York dans le quartier de Chelsea en septembre 2018.
Voir plus / moins
Démarche artistique : Gysin Broukwen définit son Art comme du CoLL’ArT. Cette expression artistique utilise les techniques du collage à partir d’images de magazines découpées puis assemblées pour créer une sculpture visuelle en 2D soit au travers d’une composition sur une surface prédéfinie. Le CoLL’ArT est une métaphore de la vie, éphémère, fragile, en patchwork. Par des essais, des montages et des démontages, Gysin Broukwen suit plusieurs étapes de création jusqu’à l’obtention d’une alchimie mystérieuse qui surgit des images et en crée une autre, parfois proche de la 3D. Ces 20 dernières années, Gysin Broukwen a beaucoup pratiqué le montage de films qui  est le séquençage rythmé d’images en mouvement. Son Art traite  des rapports de l’Art au temps et à l’espace. Gysin Broukwen a été perméable à de nombreux courants artistiques et artistes comme Hans Arp ou Richard Mortensen. Le Constructivisme, le Surréalisme, l’Op-Art, la Figuration Narrative, l’Art abstrait et l’Art Brut influencent de façon plus ou moins consciente sa création. C’est bien souvent le matériau qui guide l’artiste : le choix des images utilisées déterminera la thématique qui en résulte. Il s’intéresse particulièrement à l’émotion multivoque que suscitent les collages et les compositions de ses œuvres où l’abstrait s’emboîte dans le figuratif lui-même inséré dans l’Art Brut. Pour Gysin Broukwen, le CoLL’ArT a la légèreté d’une plume et la permanence de l’ambre, c’est une image sculptée sur l’habit de Chronos. Il génère la polysémie, mêlant abstraction et narration instantanée.
Voir plus / moins
loading