• 23 Mar 2018

Alors que la foire Art Basel Hong Kong est sur le point d’ouvrir ses portes le 29 mars 2018, son fondateur, Magnus Renfrew, a annoncé la création prochaine d’un événement artistique similaire à Taipei. Si la nouvelle foire sera moins ambitieuse en termes de nombre d’exposants, elle restera d’une importance capitale pour la région.

Image Pexels de Taipei

© Pexels

De Hong Kong à Taipei

En 2007, Magnus Renfrew fonda Art Hong Kong. Cet entrepreneur culturel, ancien Président suppléant de la maison Bonhams en Asie avait alors choisi la ville pour sa fiscalité avantageuse notamment. En effet, ce dernier a déclaré à The Art Newspaper: “Hong Kong est le contexte pertinent pour une foire globale en Asie. Il bénéficie d’un bon environnement fiscal, d’une histoire partagée avec l’Occident, et d’une connectivité globale importante.” La foire a été un franc succès, à tel point qu’Art Basel la rachète en 2012. Cette fin heureuse a permis à Magnus Renfrew d’asseoir son autorité artistique dans la région. Ainsi, c’est tout naturellement qu’il réfléchit à la mise en place d’une seconde foire d’Art d’exception en Asie. Pour ce faire, il a choisi Tapei, capitale de Taïwan, ville de plus de deux millions et demi d’habitants. Cette agglomération en plein essor, occupe également une place géographique centrale en Asie.

La nouvelle foire de Tapei: une ambition différente

Le nom de la nouvelle foire de Taipei est emprunte de symbolisme. En effet, elle sera nommée “Taipei Dangdai” ce qui signifie “moment présent” en mandarin. L’objectif n’est pas d’être un brillant second, mais plutôt de développer une influence unique dans la région. Ainsi, Taipei Dangdai ne sera pas aussi importante en terme de nombre d’exposants, maintenu en dessous des 140, et idéalement situé autour des 80. Magnus Renfrew a d’ailleurs affirmé: “mon sentiment est que nous pouvons tout à fait faire grandir cette foire, mais nous ne sommes pas pressés pour le faire de manière exponentielle. Nous voulons nous assurer qu’elle grandisse de façon synchrone avec le marché.” De ce fait, l’idée est de mettre en place une orientation régionale spécifique afin d’exercer une influence positive. Dans ce contexte, la foire inclura notamment une section pour les jeunes galeries ayant été fondées il y a moins de huit ans.

Image Pexels d'une exposition d'Art contemporain

© Pexels

Ce que nous savons sur la foire de Taipei aujourd’hui

La foire sera présentée par UBS et se tiendra au Taipei Nangang Exhibition Center. Cet imposant bâtiment a été construit en 2008 pour près de 110 millions de dollars. Le complexe a la capacité d’accueillir 2626 stands aux dimensions standards de 3 mètres sur 3. Afin de coïncider avec la Biennial de Taipei, la première édition de la foire est prévue en janvier 2019. L’accent sera mis sur les galeries les plus influentes de la région mais également sur les jeunes galeries. Un Salon se tiendra en parallèle dédié aux œuvres dont le prix de vente est inférieur à 8000 dollars. Par ailleurs, Magnus Renfrew a ajouté que Taïwan était souvent sous-estimé en tant que pays. En effet, le pays est classé au 5ème rang mondial en termes de capital et de potentialité. La liste des participants de la première édition n’a toujours pas été dévoilée, mais les yeux sont rivés sur la prochaine annonce de son président.

Image Pexels du panneau Taïwan

© Pexels

 

Lisez notre article sur la toile d’Edgar Degas retrouvée dans un bus ici.

Sources: The Art Newspaper et UBS.