• 20 Mar 2018

Gildas de la Monneraye, photographe et Artiste Art-Trope, nous propose une approche singulière de la photographie en retraçant les étapes qui l’ont conduit à la création:

Cette photographie de Gildas de la Monneraye également Artiste Art-Trope est extraite de la série Vatican, the visible side.

Le Côté visible (The visible side), série Vatican © Gildas de la Monneraye

Son parcours

J’ai commencé sur le tard la photographie et presque par hasard. Ma première expérience professionnelle fut militaire et m’a confronté à des événements tels que des conflits. Cela m’a apporté une maturité dans la réflexion que je me fais du monde et de l’humanité. Je pense avoir appris à regarder différemment. Maintenant avec un appareil photo dans la main, j’aspire à documenter, à évoquer ce que je vois et ce qui attire mon attention. La technique photographique est le fruit de recherches personnelles couplée à quelques semestres d’études au “New York Institute of photography”. Mon style photographique, quant à lui, est le résultat de mes expériences et de l’influence de références venant de divers domaines. Commencer la pratique photographique tardivement a l’avantage de faire de son expérience dans d’autres activités professionnelles un enrichissement pour une relation proche, voire intime avec nos sujets. Paradoxalement, l’Artiste photographe est seul dans l’exercice de son activité. Ainsi, cette connaissance sociale de différentes activités et de personnes de milieux divers est un atout. La photographie, ce n’est pas juste enregistrer en surface, c’est révéler l’essence même de la vie, des choses.

Sa démarche artistique

Il existe des multitudes de domaines photographiques. Je suis, pour ma part, dans ce que l’on peut appeler le photo-réalisme. Mon inspiration se trouve dans le ballet de la vie quotidienne pour porter un regard sur l’activité humaine, sur l’influence de celle-ci dans le temps comme dans l’espace. Scruter l’Homme, son langage corporel et émotionnel sans pour autant le séparer de son milieu, la liaison entre le structural et le sensible. Mes images sont dès lors une réflexion du réel avec inévitablement une perspective personnelle de la vérité. C’est une rencontre entre le “moi” et l’environnement dans lequel, par ailleurs, je me déplace toujours en essayant de ne pas interférer afin de garder l’authenticité du moment. Ce “moi” est le panachage de mon contexte culturel, de mon propre intérêt historique, de mon interprétation de la situation dont la valeur personnelle cédera le pas à la valeur collective. Toute la complexité du photographe est de trouver le bon équilibre entre l’engagement et l’observation, le commentaire et le témoignage. La magie de la photographie est un langage universel et une question d’harmonie entre le fond et la forme de l’image. Mettre ainsi le spectateur non plus en simple récepteur mais le confronter à ses propres émotions par le biais de l’information et le graphisme de l’image. Le photographe a le pouvoir de fixer un moment, et donne une réflexion au temps suspendu.

Cette photographie prise par Gildas de la Monneraye, également Artiste Art-Trope, représente le marché Jonai Sijou de Tokyo et a été réalisée en 2015.

Jonai Sijou “Inner market”, série Tsukiji, 2015 © Gildas de la Monneraye

Son évolution

J’ai une considération particulière pour l’histoire de la photographie durant l’âge d’or de l’argentique. Malgré la révolution numérique qui a bouleversé le monde de la photographie et le marché, j’ai choisi de rester à l’argentique et au tout manuel. J’utilise exclusivement le noir et blanc, pour des raisons d’appréciations personnelles et parce qu’il correspond à mon style photographique. Je suis un photographe qui prend en terme de quantité peu de photos. Parmi toutes mes photos, la plupart sont très souvent issues d’une seule prise et au tirage je suis attaché à conserver le cadre de ma prise de vue. Je connais les contraintes et les limites techniques de mon instrument. Mon appareil photo est mon pinceau, ma plume qui enregistre ce que je souhaite mettre en image. Quant aux projets, Il existe différentes approches. Cela peut être limité dans le temps sur un thème précis ou encore être une recherche permanente pour alimenter un thème ouvert. Dans tous les cas, ma vision est dépendante d’un monde en constante mutation dans le temps et dans l’espace. C’est donc tout naturellement que ma démarche et ma curiosité évoluent dans ce sens tout en gardant mon ADN.

Cette photographie réalisée par Gildas de la Monneraye, également Artiste Art-Trope s'inscrit dans la série Tokyo.

Tokyo 004 © Gildas de la Monneraye

Ses expositions

Les expositions sont des parties intégrantes du travail de photographe, c’est notre vitrine. Il existe différentes manières d’exposer. Je suis représenté par exemple par l’agence de photos Suisse Keystone, qui, via son réseau national et international, se charge de l’exposition médiatique de mes photos pour la presse papier et le web. C’est une manière d’exposer son travail. Il y aussi les galeries et musées où j’ai eu la chance dans les deux cas de voir mes séries exposées. Mon premier souvenir d’exposition était au musée de la photographie de Zürich sponsorisé par la prestigieuse agence Magnum Photos. Etre sélectionné par un jury hautement reconnu et qualifié dans la marché de l’Art photographique est un encouragement, une inspiration, et une source de motivation énorme pour un Artiste. Il n’existait pas de lieu dédié à la photographie à Zürich, ce projet de musée qui fut la première édition a été un succès complet, la ville a par la suite aidé les initiateurs de ce projet à concrétiser l’établissement d’un lieu pour la photographie.

Sa relation avec Art-Trope

Je suis Artiste photographe indépendant et être représenté par une Agence ne suffit pas. En effet, cela nécessite d’avoir plusieurs casquettes dans des univers parfois éloignés de notre activité principale ou des activités pour lesquelles nous avons pas du tout été préparés. Finalement prendre des photos ne représente pas autant de temps que l’on imaginerait. Art-Trope est une chance dans l’accompagnement des Artistes sur un marché complexe et difficile à pénétrer. Un point important à mes yeux, et que j’ai également perçu chez Art-Trope, c’est la relation humaine comme fondement de toute collaboration. La Fondatrice, Virginie Tison connaît très bien les problématiques rencontrées pour un Artiste puisqu’elle a été peintre pendant pendant de nombreuses années. Ce vécu est un gage de confiance pour échanger sans barrière. De plus, Virginie s’entoure de collaborateurs tout aussi compétents pour porter ce concept innovant. La relation avec Art-Trope a son importance pour nous aider dans notre visibilité, à établir des connexions et des stratégies de développement indispensables pour poursuivre notre travail sereinement et l’inscrire dans la durée.

Cette photographie de Gildas de la Monneraye, également Artiste Art-Trope s'inscrit dans la série Berlin.

Berlin 006 © Gildas de la Monneraye

 

Retrouvez le site Internet personnelle de l’Artiste Gildas de la Monneraye ici.

Retrouvez le profil Art-Trope de Gildas de la Monneraye ici.

Lisez notre article sur les trésors retrouvés du Musée du Louvre et du Carnegie Museum of Art de Pittsburgh ici.