• 5 Fév 2018

La semaine dernière, Art-Trope abordait la question de l’influence des investisseurs chinois sur le marché international de l’Art. Aujourd’hui, nous revenons sur l’un des records de la fin l’année 2017. En effet, le peintre chinois Qi Baishi a vendu une série d’œuvres à l’encre pour un total de 931,5 millions de Yuan soit environ 140 millions de dollars. Que retenir de ce record historique ?

Cette photographie de SCHENG ahIM représente un preview avant une vente aux enchères à Poly International en Chine.

Poly Auction Oct 2017 © SCHENG ahIM

Une légende chinoise méconnue du reste du monde

Bien que le nom de Qi Baishi soit peu connu en Europe et aux Etats-Unis, la valeur de ses œuvres atteint des records proches de ceux de Pablo Picasso. Issu d’une famille modeste,  Qi Baishi est né en 1864. Lorsqu’il atteint l’âge de 40 ans, il devient menuisier et parcours la Chine. Il s’éteint à l’âge de 93 ans en 1957. Cet autodidacte légendaire est “reconnu pour ses considérables apports à la fois à la peinture et à la calligraphie mais également pour son excellente technique de gravure” comme le précise Leon Wender, expert en Art chinois. Les œuvres les plus célébrées de ce grand maître du 20ème siècle sont ses peintures de paysages, arbres et petits animaux.

Une série de ventes record depuis presque une décennie

Déjà en 2011, l’Artiste chinois avait fait les gros titres du marché de l’Art. En effet, son triptyque intitulé “Aigles sur un pin” (1946) s’est vendu à près de 65 millions de dollars à la salle des ventes China Guardian. Néanmoins, il s’agissait là d’une opération financière pour remédier à un problème de recouvrement. Ainsi, la transaction n’est pas référencée dans la base de données Artnet Price. Avant la vente de décembre 2017, le record de l’Artiste était établi à 28 millions de dollars en décembre 2016 à la maison de ventes aux enchères Poly International. La dernière œuvre vendue de Qi Baishi figure désormais parmi les 15 pièces dont la valeur dépasse les 100 millions de dollars à travers le monde. Ainsi, il rejoint des Artistes tels Andy Warhol, Pablo Picasso et Vincent Van Gogh.

Il s'agiti d'une oeuvre de l'Artiste chinois Qi Baishi qui a dépassé les 100 millions de dollars pour la vente d'une oeuvre.

© Qi Baishi

La Chine se réapproprie son histoire artistique

La multiplication des ventes d’Artistes chinois de grande ampleur est un phénomène qui s’inscrit dans une démarche singulière. En effet, il s’agit pour la Chine de reconstruire son histoire artistique par le rachat d’œuvres de grands maitres. La Révolution culturelle chinoise avait vidé le pays d’une partie de ses collections d’Artistes du 20ème siècle particulièrement. L’élite chinoise s’étant considérablement enrichie, il lui est désormais possible d’acheter des œuvres de leurs compatriotes. Ainsi,  l’expert Leon Wender a déclaré au journal The Guardian que la peinture chinoise et la calligraphie “représentaient plus de 80% du marché de l’Art domestique chinois.” Cela explique la relative méconnaissance du reste du marché de l’Art mondial pour des Artistes d’une telle ampleur dans leur pays d’origine.

Il s'agit d'une oeuvre de l'Artiste chinois Qi Baishi représentant un aigle sur une branche.

© Qi Baishi

 

Lisez notre article sur Barbara Jatta la première femme à diriger les Musées du Vatican ici.

Sources : The Guardian et Artprice