• 10 Avr 2018

Josiane Pape, Peintre et Artiste Art-Trope, nous invite à retracer son parcours artistique. Découvrez comment elle a su trouver son langage picturale:

Oeuvre Sans titre de Josiane Pape de la série Hommes pluriels réalisée en 2011

Sans titre, série Hommes pluriels, 2011 © Josiane Pape

Son parcours

J’ai avancé dans ma recherche picturale en suivant des formations. Au contact de Jacques Bartoli, un peintre de l’école provençale de Baboulène, j’ai techniquement beaucoup évolué. Cependant, cela restait dans un registre figuratif, avec un goût pour le flou, le suggéré, à la façon des Impressionnistes. En parallèle, j’avais un intérêt particulier pour la restauration du Patrimoine bâti. J’ai alors suivi une formation de restauratrice sur fresques, peintures murales, faux bois, faux marbre, en intégrant l’Ecole européenne du Patrimoine située à Venise. L’Ecole provençale de Baboulène et les chantiers de restauration m’ont beaucoup appris, dont l’humilité. Ils ont été l’occasion de me situer par rapport à l’Art. En prenant mes distances avec l’Impressionnisme, j’ai abouti à forme d’Expressionnisme, ni figuratif ni abstrait, mais intimiste. Il exprime mes influences culturelles, religieuses et ésotériques. Un jour, j’ai réalisé que je ne commandais plus rien. C’était ma main qui me guidait.

Sa démarche artistique

Après avoir trouvé mon écriture picturale, pour des raisons personnelles j’ai dû abandonner l’huile. Le passage à l’acrylique n’a pas été facile mais grâce à ce que j’avais acquis, dans la restauration de Patrimoine notamment, j’ai développé une technique particulière. Ma palette a également était le fruit d’un long travail. Les gris, ocres, oranges, violets ont une signification précise. L’homme et la femme, dans leur humanité et leur altérité, sans les dessiner pour mieux les évoquer est un thème récurrent. La musique a également toujours été une source d’inspiration qu’elle soit sacrée, orientale, ou africaine. Le sacré, à l’instar du mystique, est un aspect de ma personnalité qui influence ma démarche artistique. Je ne mets pas de titre à mes toiles, car je le trouve réducteur. Mon souhait est que le regard de l’autre s’imprègne de la peinture et en tire une interprétation personnelle qui n’est pas nécessairement la mienne. 

Oeuvre Sans titre de Josiane Pape extraite de la série L’Éclatement en 2013

Sans titre, série L’Éclatement, 2013 © Josiane Pape

Son évolution

Ma peinture reflète ce que je suis. Lorsque j’ai arrêté le bâti ancien, cela m’a inspirée une série intitulée “Éclatement”. A la suite de cette série, j’ai réalisé “L’Hommes pluriel” qui définit ma perception de la société actuelle. Il s’agit de figurer l’utilisation des masques aujourd’hui. Tout le monde s’en sert pour ne pas se dévoiler complètement. Mes lectures sont également une source d’inspiration. Actuellement, je me concentre sur le ciel et la terre, sur les mondes intérieurs, mêlant le végétal et l’animal. L’Homme doit détricoter le fil de sa vie. 

Oeuvre Sans titre 1 de la série Mondes Intérieurs par Josiane Pape en 2015

Sans titre 1, série Mondes Intérieurs, 2015 © Josiane Pape

Ses expositions

Je peins depuis 1981, mais je n’ai commencé à exposer que tardivement. En effet, je ne trouvais pas mes peintures assez abouties. C’est donc à partir de 2005 que j’ai commencé à montrer mon travail. Comme il y a peu de débouchés en Corse, j’ai opté pour la participation à des salons dont trois d’entre eux de manière récurrente à Paris, Marseille et Mulhouse. A l’international, j’ai exposé en Italie et en Espagne mais j’ai également été invitée au Japon. En juillet 2017, j’ai fait l’inauguration de la galerie Corsic’Art Design à Ajaccio en exposant entre 18 et 20 tableaux. Du 21 avril au 6 mai 2018, je participe au Salon de Printemps 2018 des Arts d’aujourd’hui qui se déroulera à l’Abbatiale Notre Dame de Bernay en Normandie. Je suis très touchée de faire partie des invités d’honneur du salon qui a par ailleurs une dimension internationale.

Sa relation avec Art-Trope

En Corse, je suis isolée. L’Artiste ne peut pas développer sa carrière sans un réseau et doit sortir de son isolement. Seule une personne extérieure a la capacité de le faire. Cette prise en charge est essentielle. De même, il est difficile de peindre et de démarcher en même temps. Or, tout Artiste a besoin d’être reconnu. Art-Trope nous libère en nous proposant, en fonction de nos besoins, les services les plus adaptés. Virginie Tison a créé un concept d’entreprise nécessaire, et nous méritons d’avoir quelqu’un comme elle pour la mener à bien. C’est ce que j’attendais depuis toujours !

Oeuvre Sans titre de Josiane Pape extraite de la série L’Éclatement en 2010

Sans titre, série L’Éclatement, 2010 © Josiane Pape

 

Retrouvez le profil Art-Trope de Josiane Pape ici.

Lisez notre article sur le musée national de Beijing sur le point de dépasser le musée du Louvre ici.