• 10 Sep 2018

Selon les dernières études, le pourcentage de Collectionneurs Millennials est celui qui a le plus augmenté pour atteindre 8% des acheteurs du marché de l’Art. Leurs habitudes diffèrent de celles de leurs aînés.

Présentation des Millennials

Millennials © Flickr

La croissance des Millennials sur le marché de l’Art

Comme évoqué par Art-Trope dans son article dédié, les récentes études, dont celle publiée par US Trust de Bank of America, montre que les Millennials ont une force grandissante parmi les Collectionneurs. Cela s’explique notamment par la croissance de jeunes professionnels des secteurs des finances et plus particulièrement dans la gestion des Hedge Funds. Les héritiers de grandes fortunes participent également à cette montée en puissance des Millennials. Néanmoins, il apparaît que la jeune élite des personnalités du secteur technologique dont les fondateurs de Start-Ups à succès, ne deviennent que rarement des Collectionneurs d’Art. Cette croissance a eu pour conséquence le développement de nouvelles stratégies pour attirer les Millennials. Récemment, Scooter Braun, manager de Justin Bieber et Joe Dirt, a investi d’importantes sommes dans Ikonick qui se spécialise dans les Collectionneurs Millennials n’ayant pas nécessairement les moyens d’acquérir des œuvres onéreuses.

Le profil d’un Collectionneur Millennial

Si les Millennials sont un segment en croissance, il s’agit aussi d’une partie des Collectionneurs dont le comportement diffère de leurs aînés. Dans un article publié sur Artsy, Evan Beard à la tête des National Art Services de US Trust, affirme que “les galeries devront s’adapter à notre esprit marchand”. En effet, l’étude d’US Trust montre que 39% d’entre eux ont tendance à considérer l’Art comme un investissement. Néanmoins, 89% d’entre eux estiment que cet investissement doit avoir un impact social. C’est également ce que confirme Liz Powers, co-fondatrice et Directrice d’ArtLifting, une organisation dont la mission est d’aider et de promouvoir les Artistes vivant dans la précarité ou étant handicapés. “Nous avons 100 acheteurs qui sont des entreprises. Ils essayent d’attirer et de retenir les Millennials qui sont intéressés à travailler dans une compagnie qui redistribue ses richesses et reste socialement consciente” explique Liz Powers. Par ailleurs, collectionner des œuvres d’Art reste un moyen pour refléter son engagement social en même temps que son identité. C’est ce que Koby Elias, anciennement à la Start-Up Semprus Biosciences de Cambridge et actuellement à BioFire Diagnostics a confirmé à Americannino. “C’est une manière de projeter un sens du style personnel pour les personnes qui entrent dans la maison. C’est un espace qui, par son esthétique, peut en dire long sur qui l’on est en tant que personne.”

Représentation des risques et profits.

Risques et profits © Pixabay

Comment Art-Trope répond à la problématique des Millennials

Art-Trope, en tant que Nouvelle Génération d’Agence Artistique, propose aux Collectionneurs du monde entier de faire rayonner leurs Artistes et leurs œuvres, en les accompagnant et en les exposant dans les capitales de l’Art. Etant une plateforme proposant aux Artistes tous les services dont ils ont besoin pour développer leur carrière, Art-Trope permet de mettre en place un suivi de chaque Artiste sur le long terme. Grâce à ce soutien, les Collectionneurs assurent leur investissement en remédiant à l’instabilité des carrières des Artistes qu’ils soutiennent et ainsi la valeur de leurs œuvres. Ainsi, Art-Trope est l’unique facilitateur du marché international de l’Art. Lors de son exposition INTERSECTION du 7 au 10 juin 2018 à Paris, Art-Trope a attiré plus de 700 visiteurs en trois jours autour de 10 Artistes de sa communauté. En effet, d’importants moyens de communication ont été mis en place dans le cadre de son Service Expositions. Les Collectionneurs évitent ainsi d’investir à perte.

 

Sources : Artsy, Artnet, Americannino

Lisez notre article sur la participation de l’Artiste peintre Agata Preyzner au Parcours Patrimoine le 14 septembre 2018 à Paris ici.