• 23 Jan 2018

Le monde de l’Art est en émoi après l’annonce de David Zwirner, marchand d’Art de renom, de l’ouverture prochaine d’une galerie new yorkaise de 5 étages. Ainsi, la conception du bâtiment localisé à Chelsea a été confiée à l’architecte Renzo Piano. Quels sont les enjeux de la future galerie?

Cette photographie de Dirk Eusterbrock est un portrait de David Zirner, célèbre marchand d'Art.

David Zwirner © Dirk Eusterbrock

50 millions de dollars investis pour une ouverture de la galerie en 2020

C’est au coin de la West 21st Street de New York en plein coeur du quartier de Chelsea que David Zwirner a décidé d’installer sa nouvelle galerie. En effet, 50 millions de dollars ont été prévus pour sa construction confiée à l’architecte Renzo Piano. Ce dernier figure parmi “les grands héros” du marchand d’Art comme confié au New York Times. Bien que la conception du bâtiment en soit encore à ses prémices, l’esprit sera celui des galeries existantes de David Zwirner designée par Annabelle Selldorf. Ce sont les réalisations de Renzo Piano pour la Menil Collection de Houston ou encore la Beyeler Foundation à Bâle en Suisse qui ont inspiré le marchand d’Art. Dans ce contexte, Renzo Piano a affirmé sa volonté d’établir une “connexion psychologique entre le bâtiment et la rue”. Ainsi, l’ouverture n’est pas prévue avant l’année 2020. A cela s’ajoute l’ouverture récente de sa première galerie asiatique à Hong Kong.

Une galerie à contre-courant

Alors que les galeries d’Art ont une espérance de vie de 3 à 5 ans à travers le monde, David Zwirner prend le contre-pied de l’Art contemporain. En effet, là où les galeries ont tendance à réduire leurs surfaces pour palier à la baisse de leurs moyens, David Zwirner fait exactement l’inverse. Ainsi, la galerie se déploiera sur près de 5 étages entièrement dédiés aux expositions. L’annonce de la future galerie new yorkaise intervient au moment du 25 ème anniversaire de la montée de David Zwirner dans le marché de l’Art. Pour le célébrer, une exposition rassemblant tous les Artistes ayant façonné les galeries David Zwirner est prévue. Avec ses 4000 m2, la galerie se veut un écrin aux Artistes qu’elles représente. Néanmoins, son principal défi reste l’équilibre à trouver pour des Artistes pour lesquels la relation directe est essentielle. Certains peuvent ainsi voir d’un mauvais œil une expansion aussi colossale de la galerie, se traduisant par une peur d’être dilué dans une masse.

Cette photographie est celle de la galerie londonienne du marchand d'Art David Zwirner.

Galerie David Zwirner à Londres

David Zwirner, second marchand d’Art le plus influent après Larry Gagosian

A 53 ans, David Zwirner est le second galeriste le plus influent du marché mondial de l’Art après Larry Gagosian. Collectionneur reconnu et respecté, il n’en demeure pas moins un homme d’affaires rigoureux. En effet, ses galeries rapportent près d’un demi milliard de dollars par an. Ses 163 employés travaillent aux quatre coins du monde pour une galerie qui représente près de 50 Artistes. Parmi ces derniers se trouve notamment Felix Gonzales-Torres. Il s’agit de l’un des protégés de Jennifer Flay, directrice de la FIAC. L’idée de la nouvelle galerie est de devenir un nouveau centre de gravité tout en garantissant une qualité d’exposition sans cesse renouvelée pour les Artistes. La construction d’une galerie d’une telle ampleur est un exercice d’équilibriste pour David Zwirner. En effet, il s’agit de mener une stratégie offensive fondé sur la croissance physique de ses espaces d’exposition. Néanmoins, la solidité des cotations des Artistes représentés permet d’amortir les éventuelles déconvenues. Art-Trope accompagne les Artistes sur le long-terme avec une relation basée sur la confiance et le respect mutuel. En ce sens, la société est également animée par l’exigence de qualité inscrite dans la logique de croissance.

Cette image de Pexels représente une série de photographies d'Art encadrées et exposées sur un mur.

© Pexels

 

Lisez notre article sur la place des femmes Artistes dans l’histoire de l’Art ici.

Sources: The New York Times, The Independent et Architectural Record.