• 31 Mai 2018

Le gouvernement britannique vient de révéler son étude sur l’écart des salaires entre hommes et femmes dans les entreprises de plus de 250 employés. Les principales maisons de ventes aux enchères en font partie. Le résultat est sans appel.

Egalité hommes femmes

Egalité hommes-femmes © Pixabay

Un écart des salaires hommes femmes saisissant

Les principales maisons de ventes aux enchères enchaînent les records de ventes et accumulent les millions de dollars. Dans ce contexte, Art-Trope avait écrit un article sur la dernière vente de Christie’s de la collection de Peggy et David Rockfeller dont tous les lots ont été vendus. Malgré les bénéfices engendrés, seuls les hommes semblent en profiter. En effet, selon l’étude menée par le gouvernement britannique sur les entreprises de plus de 250 employés, les écarts de salaires hommes femmes sont encore très significatifs. L’écart le plus important est chez Bonhams puisqu’il s’élève à 37%. Cependant, les résultats des autres grandes maisons de ventes aux enchères ne sont pas bien meilleurs. Christie’s enregistre 25% d’écart, juste devant Sotheby’s et ses 22%. De plus, les femmes reçoivent 44,8% de bonus en moins que les hommes chez Bonhams, 40,3% chez Christie’s et 16,7% chez Sotheby’s.

Une marge de progression importante

Le rapport ne pointe pas seulement du doigt l’écart des salaires. En effet, il revient également sur la proportion de femmes présentes dans les conseils d’administration ainsi qu’aux postes à responsabilités les plus élevés. Ainsi, chez Bonhams, sur les salaires les plus importants, seulement 27% sont gagnés par des femmes. Seul Sotheby’s approche les 50%. De même, les postes de travail à temps partiel sont majoritairement attribués aux femmes. Les statistiques concernent néanmoins le Royaume-Uni alors que les branches de ces mêmes maisons aux Etats-Unis et en Chine par exemple ne comprennent que peu voire aucune femmes parmi leurs postes clés. En effet, chez Christie’s, sur les 16 personnes qui composent le groupe exécutif de management, seulement cinq sont des femmes.

Femme avec un mégaphone

© Pixabay

Le marché de l’Art bloqué dans le passé

Art-Trope a écrit un article sur le changement de direction des principales institutions culturelles américaines. Ce dernier mettait en évidence la nomination de plus en plus de femmes à la tête des grands musées américains. Malgré cette nouvelle tendance, les maisons de ventes aux enchères n’ont pas suivi le mouvement. Selon journal britannique The Art Newspaper, Guillaume Cerruti, le Directeur Général de Christie’s, a affirmé que ce déséquilibre au sommet de l’entreprise était “le reflet du passé”. Néanmoins, il a également assuré que des mesures importantes allaient être prises pour que l’équipe exécutive de Christie’s atteignent la parité en deux ans. Rachel Kaminsky, qui est entrée en tant que secrétaire chez Christie’s en 1983 à l’âge de 22 ans est devenue la première responsable femme de la section des Grands Maîtres. Elle se rappelle qu’à l’époque, les femmes étaient “simplement traitées différemment”. Bien que toutes les maisons de ventes promettent des changements rapides et structurels, il reste un long chemin à parcourir.

Jeune femme aux mains pleines de lumières

© Pixabay

 

Lisez notre article sur l’Artiste peintre Art-Trope Repiquet ici.

Source : The Art Newspaper