• 11 Déc 2017

Du 7 au 10 décembre 2017, Miami accueillait la 16ème édition de la foire d’Art contemporain Art Basel. Présentée cette année en partenariat avec UBS, le rendez-vous des Amateurs et professionnels de l’Art attire les foules. Ainsi ce sont près de 82 000 visiteurs, dont des collectionneurs fortunés, directeurs institutionnels et conservateurs, qui se sont pressés autour des 268 galeries représentées:

Cette photographie représente une affiche de la foire d'Art contemporain Art Basel Miami à Miami Beach.

Art Basel à Miami Beach General Impression © Art Basel

Art Basel : une institution historique et avant-gardiste

L’aventure Art Basel commence dans les années 70. En effet, ce sont les galeristes suisses Ernst Beyeler, Trudi Bruckner et Balz Hilt qui ont l’idée alors révolutionnaire de porter les galeries vers une autre dimension. Ainsi, le trio entend accueillir chez eux, à Basel, une foire internationale pour rassembler le meilleur de l’Art contemporain. Ils soumettent leur concept à Hermann Hauswirth, alors à la tête de Messe Basel, l’un des plus importants centres d’exposition de la ville. Ce dernier le valide immédiatement. La première édition ouvre ses portes en juin 1970 et attire près de 16 000 visiteurs. C’est là le début de longues années de succès et d’avant-garde. Effectivement, les années 80 sont marquées par la célébration de 150 années de photographie, bouleversant ainsi le monde de l’Art. Dès ses premières années, Art Basel a attiré en particulier l’attention des galeristes et professionnels de l’Art américains. Ainsi, Art Basel crée son alter ego à Miami en 2002.

Art Basel Miami 2017 : une foire marquée par des ventes solides

La 16ème édition d’Art Basel Miami a accueilli près de 268 galeriste issus de 32 pays. Dans ce contexte, une grande variété de disciplines ont été représentées. En effet, les visiteurs pouvaient admirer des pièces d’Art Moderne et Contemporain rassemblant peintures, sculptures, photographies, vidéos, films et performances. Certaines œuvres ont été créées spécialement pour la foire. Alors que le monde de l’Art reprend ses esprits après le dévoilement de l’identité de l’acheteur de Salvator Mundi de Leonard Da Vinci pour 450 millions de dollars, l’édition américaine de la foire suisse n’est pas en reste sur ses ventes. Effectivement, Art Basel Miami proposait un volume de 3,5 milliards de dollars de pièces d’Art disponibles à la vente. Ainsi le nombre de ventes aux nombres à 6 chiffres a dépassé plusieurs centaines. La Galerie Thaddeus Ropac par exemple a vendu l’oeuvre Coenties Slip Studio (1961) de James Rosenquist’s pour 2,7 million de dollars. De même, elle a vendu l’oeuvre Sashimi Mendoza de Chamberlain Sahsimi Mendoza (1979) pour 1,35 million de dollars.

Une scénographie repensée pour accueillir les galeries

En raison des travaux de rénovation du Palais des Congrès de Miami Beach dans lequel se tenait habituellement la foire, Art Basel Miami a revu entièrement scénographie. En effet, l’organisation a été revue afin d’y intégrer notamment un étage supplémentaire pour 10% d’augmentation d’espace d’exposition. Ainsi, une attention particulière a été apportée pour élargir les allées. De même, une plus grande variété de choix dans la taille des stands a été proposée. Noah Horowitz, Directeur Amériques d’Art Basel a déclaré: “2017 est une année importante pour la foire ainsi que pour la ville de Miami. Nous avons été ravis de présenter son nouveau design  ainsi que son nouvel étage (…). Nous nous réjouissons par avance de notre prochaine édition lorsque la rénovation du Palais des Congrès de Miami Beach sera entièrement achevée.”

Cette photographie représente un mur d'exposition sur lequel l'on peut apercevoir des photographies d'Art encadrées.

© Pexels

 

Lisez notre article sur le Salon des Beaux Arts 2017 ici.

Sources: Art Basel, Artsy et Artnews.