• 19 Avr 2018

Du vendredi 27 au samedi 28 avril 2018, la Fondation d’entreprise Ricard organise la 6ème édition d’INTOTO. Thomas Fougeirol, Julien Carreyn et Pepo Salazar, proposent une sélection d’objets trouvés dans les ateliers d’Artistes. Le Photographe Art-Trope Guillaume Dimanche fait partie des Artistes sélectionnés.

Polaroïd 2 réalisé en 1991 par Guillaume Dimanche

Polaroïd 2, 1991 © Guillaume Dimanche

L’exposition INTOTO 6 : Hommage à l’acte de création

La Fondation d’entreprise Ricard, située en plein cœur de Paris, est à la fois un lieu d’expositions et de rencontres autour de l’Art Contemporain. Il s’agit de continuer le travail de mécénat entrepris par la Société Ricard ces vingt dernières années. Ainsi, la Fondation a pour objectif de promouvoir toute une nouvelle génération d’Artistes. Dans ce contexte, elle organise entre cinq et six expositions par an en invitant des Commissaires d’expositions. Un prix est également décerné à de jeunes Artistes chaque année depuis 1999. L’exposition INTOTO 6 est réalisée par les Artistes Thomas Fougeirol, Julien Carreyn et Pepo Salazar et met l’accent sur les prémices de l’acte de création. En effet, l’idée est d’offrir au public la possibilité de s’approprier des pièces hors-commerce à la base de l’inspiration artistique. Les objets ainsi collectés sont accrochés de manière linéaire et sans encadrement.

La photographie de Guillaume Dimanche : entre douceur, subtilité et âcreté

Artiste Visuel et Photographe, Guillaume Dimanche a passé ses jeunes années à arpenter différents paysages naturels qui ont alors façonné sont regard et son approche artistique. Formé aux Beaux-Arts de Poitiers puis de Paris, il a acquis un savoir et développé son esthétique. Son travail en photomontage, initié au début des années 90, dès les prémisses de l’Art Digital, a atteint une maturité et une écriture esthétique unique. “Mon travail est un témoignage sur le contemporain” avait-il précisé à Art-Trope lors de son entretien exclusif. Guillaume Dimanche a exposé aussi bien en France qu’en Europe et au Moyen-Orient. Il anime également des ateliers et cours de photographie en écoles d’Art et de Design, lycées en France et Instituts français à l’étranger. “Je pratique toujours des expérimentations techniques et créatives qui vont me permettre d’illustrer ou de développer un sujet, une réflexion particulière” précise Guillaume Dimanche.

Polaroïd 3 réalisé en 1991 par Guillaume Dimanche

Polaroïd 3, 1991 © Guillaume Dimanche

Les attentes de Guillaume Dimanche pour cette exposition

Au sein de l’exposition INTOTO 6, Guillaume Dimanche propose des polaroids réalisés en 1991. Art-Trope lui a posé la question de ses attentes quant à cet évènement. “Une petite série de Polaroïds sera présentée dans le cadre de cette exposition. INTOTO 6 montre des traces, des fragments trouvés, récupérés, préparés, griffonnés, instantanés par les Artistes dans leurs ateliers. Ces photographies ne sont donc pas des œuvres, mais des notes, des essais; les ébauches de la construction d’un regard et d’un travail artistique. Produites à l’aube du digital, elles sont des premières pièces du puzzle qui caractérisent mon travail” a répondu Guillaume Dimanche. Le public pourra découvrir ses pièces ainsi que celles des autres Artistes participants le jeudi 26 avril à partir de 17h à l’occasion du vernissage de l’exposition.

Polaroïd 1 réalisé en 1991 par Guillaume Dimanche

Polaroïd 1, 1991 © Guillaume Dimanche

 

Retrouvez le profil Art-Trope de Guillaume Dimanche ici.

Lisez notre article sur l’exposition d’Art Digital de l’Atelier des Lumières à Paris ici.