• 11 Sep 2017

Exposition jusqu’au 15 septembre 2017


Ne manquez pas cette semaine son exposition parisienne à l’Espace 93, au 93 rue Saint Dominique dans le 7ème arrondissement de Paris organisée par Art Pour Tous Sans Frontières, une Association soutenant les Artistes.

Elle se termine déjà ce vendredi, le 15 septembre 2017!

Vous y retrouverez des peintures grand format dont surgissent des visages désespérés, des regards absents, perdus, des blessures mais aussi des lueurs d’espoir, des renaissances, des couleurs de vie.

Dans une autre vie, Fuad Kapidzic était vétérinaire à Sarajevo. Dès cette époque, la peinture était déjà plus qu’un loisir, un plaisir, une passion. Alors qu’en 1992, l’inimaginable se produit : un pays éclate, d’anciens voisins se déchirent, la guerre détruit villes, quartiers, habitations et peuples, Fuad Kapidzic part à pied, rejoint les montagnes et arrive en Croatie. Le répit est bref, la guerre envahit toute la région. Il choisit alors de partir plus loin, en France.

Ne pouvant exercer son métier, il se jette alors à corps perdu dans la peinture

Il crée des collages à partir d’affiches publicitaires déchirées dans le métro et reconstruit un univers à l’image de la guerre destructrice. Dès lors, il imagine un esthétisme propre à ses références artistiques et à sa souffrance.

fuad-kapidzic-sans-titre-mixte-2017

© Fuad Kapidzic, Sans titre, 2017

Les visages meurtris, les collages déchirés, les paysages de fin du monde, font enfin place à une perspective non dénuée d’optimisme. On découvre un monde chaotique mais plein d’espoir à travers des pianos plantés au milieu de nulle part, présentés comme des notes artistiques et de vie qui perdurent quand plus rien n’existe : la musique comme remède.

Cela fait maintenant une dizaine d’années que Fuad Kapidzic se reconstruit en France avec et grâce à la peinture.

Il fait partie de la sélection de Not a Gallery, lieu atypique né de la réflexion de Natacha Dassault et de sa passion pour l’Art et les Artistes.

Plus d’informations sur Art-Trope