• 27 Fév 2018

Le Hammer Museum de l’université américaine UCLA a annoncé la valeur de ses dernières donations. Ces dernières ont atteint 50 millions de dollars. Marcy Carsey, productrice télé de renom, apporte 20 millions de dollars auxquels s’ajoutent 30 millions du couple de milliardaires Lynda et Stewart Resnick. La scène artistique contemporaine de Los Angeles est en plein bouleversement avec la multiplication d’investissements records.

Cette image de Pexels représente la ville de Los Angeles en Californie aux Etats-Unis.

© Pexels

Le Hammer Museum et ses généreux donateurs

Dans une annonce surprise, la productrice télé Marcy Carsey, connue notamment pour les émissions “The Cosby Show” et “3rd Rock From the Sun”, a confirmé son don de 20 millions de dollars au Hammer Museum de l’université américaine UCLA, basée à Los Angeles. En effet, jusqu’à présent, cette riche femme d’affaires s’était focalisée sur des organisations dédiées à l’accès à l’éducation et à la promotion de l’égalité hommes-femmes. A ces 20 millions de dollars s’ajoutent 30 millions de Lynda et Stewart Resnick. Ces derniers ont fondé POM Wonderful, spécialisée dans les boissons  anti-oxydantes à base fruits et Fiji Water. Leur donation est spécifiquement dédiée à la rénovation du musée. En effet, le Hammer Museum a pour objectif de lever 180 millions de dollars pour un projet de rénovations qui permettrait d’augmenter de 60% l’espace d’exposition du musée. Le bâtiment central portera ainsi le nom du couple de milliardaires Lynda et Stewart Resnick. Cela participera à la promotion des Artistes contemporains émergents que le musée soutient.

Cette photographie de Ken Lund représente le Hammer Museum de l'université américaine UCLA de Los Angeles.

Le Armand Hammer Museum of Art and Culture Center à UCLA © Ken Lund from Reno, Nevada, USA

La transformation de la scène artistique contemporaine à Los Angeles

Le dense réseau des musées américains permet d’assurer leur fonctionnement par le biais de donations privées. Ainsi, le système philanthropique existant est déterminant dans la capacité du pays à porter ses Artistes à l’international et les faire rayonner. Néanmoins, l’on constate de nombreuses disparités. En effet, si des villes telle New York utilisent intensément un tel système, d’autres, dont Los Angeles, n’ont pas encore installé une tradition philanthropique dédiée plus spécifiquement à l’Art contemporain. Ainsi, Micheal Govan, directeur du Los Angeles County Museum of Art a déclaré au New York Times: “nous avons presque 100 ans de tard par rapport à New York (…). La philanthropie grandit à mesure que les institutions se développent.” Néanmoins, les récentes nouvelles donations de plusieurs millions de dollars mettent au jour une nouvelle ère dans la philanthropie de la ville de Los Angeles.

Une série de donations étonnantes 

Les récentes donations au Hammer Museum s’inscrivent dans un contexte philanthropique en plein boom à Los Angeles. En effet, le cinéaste George Lucas a par exemple récemment déclaré vouloir fonder un Musée de l’Art narratif pour 1 milliard de dollars. Dans le même esprit, le magnat David Geffen a promis 150 millions de dollars au Los Angeles County Museum of Art. Les regards du marché mondial de l’Art se portent donc tout naturellement sur la ville californienne. Ainsi, la Frieze a annoncé vouloir un ouvrir prochainement une branche de sa foire internationale à Los Angeles d’ici 2019. Les politiques de levées de fonds des nombreuses institutions de la ville se sont adaptées à sa nouvelle dynamique artistique. En effet, à titre d’exemple, même le J.Paul Getty Trust, l’institution artistique la plus riche du monde avec ses 6,9 milliards de dollars, a commencé à suscité des dons individuels à ses membres.

Cette photographie prise par Art-Trope représente le J.Paul Getty Museum de Los Angeles en Californie aux Etats-Unis.

J. Paul Getty Museum, Los Angeles © Art-Trope

 

Lisez notre article sur les nouvelles réglementations européennes de protection des données personnelles et leur impact sur le marché de l’Art ici.

Sources: The New York Times et Hammer Museum