• 15 Mar 2017

“À l’ère de la mondialisation, il est important que les Artistes puissent exposer internationalement et en toute sécurité pour leurs oeuvres.”

Virginie Tison Fondatrice et CEO d'Art-Trope

Virginie Tison, Fondatrice et CEO d’Art-Trope © Art-Trope

Fondatrice et Présidente d’Art-Trope, Virginie Tison raconte comment, en partant de son expérience d’Artiste peintre, elle a identifié les problèmes de la profession et imaginé une solution adaptée au marché de l’Art Contemporain.

Pouvez-vous nous présenter Art-Trope ?

 Art-Trope est une société de services entièrement dédiée aux Artistes du monde entier qui souhaitent exposer dans les villes importantes du marché de l’Art comme Paris, New York et Londres. Art-Trope accompagne les Artistes sur le long terme, indépendamment de leur niveau artistique et de leur situation géographique.

Que proposez-vous aux Artistes ?

Pour assurer leur visibilité sur les scènes artistiques ainsi que sur Internet, Art-Trope propose aux Artistes un ensemble de services à la carte dédiés à leurs besoin. Art-Trope a pour but de développer des outils technologiques leur permettant de gérer sans difficulté leur carrière artistique.

En quoi est-ce différent de ce qui existe ?

La différence est qu’Art-Trope n’est pas une simple plateforme en ligne, car le but est de délivrer aux Artistes un service en interaction avec le marché de l’Art dans les villes ciblées. À l’ère de la mondialisation, il est important qu’ils puissent facilement exposer internationalement en toute sécurité pour leurs œuvres. Plus ils exposeront dans ces villes sur le long terme, plus les collectionneurs devenus en général des investisseurs achèteront leurs œuvres.

Quels sont les bénéfices pour les Artistes ?

Pour trouver un lieu d’exposition et gérer sa carrière, un Artiste n’a jamais un seul interlocuteur pour l’orienter dans ses démarches. De plus, il doit souvent se rendre dans la ville où il souhaite exposer et, du même coup effectuer du porte à porte son portfolio à la main. Si, par chance, il trouve une exposition, il ne peut cependant pas se permettre, la plupart du temps, de séjourner dans cette ville régulièrement. Ce contexte favorise notamment des vols d’œuvres fréquents. C’est la raison pour laquelle les services Art-Trope sont extrêmement avantageux, mais aussi ils permettent de suivre l’évolution des Artistes sur le long terme.

Quels sont les développements que vous envisagez ?

J’ai de grandes ambitions pour les Artistes à travers Art-Trope. Naturellement tout dépend de la qualité du travail des Artistes, mais je suis confiante : j’ai rencontré de nombreux Artistes talentueux n’ayant toujours pas leur place dans le marché de l’Art. Et je tiens à souligner que ce n’est pas le travail des Artistes qui doit être remis en cause, mais plutôt le fonctionnement du marché de l’Art. Derrière chaque œuvre, il y a un artiste, un message, une recherche, une démarche esthétique et Art-Trope est là pour en assurer la pérennité.

Pourquoi avoir mis autant d’années avant d’ouvrir l’entreprise ?

Le chemin a été long pour compléter ma formation. A la base, je suis une Artiste peintre, et il m’a fallu du temps pour comprendre le fonctionnement du marché de l’Art à tous les niveaux et pour trouver les solutions aux problèmes. Je me devais d’être sûre à 100% avant d’ouvrir Art-Trope afin de ne pas entraîner les Artistes dans une entreprise au devenir incertain. Ma passion est de rectifier la situation des Artistes à travers le monde, cela me permet de créer chaque jour à travers Art-Trope. C’est comme un prolongement de ma personne. Il me tient vraiment à cœur de mener à bien cette mission et de voir ma vision se concrétiser.   

Gérard Delorme – Ancien Rédacteur en Chef Adjoint chez Lagardère Active