• 23 Oct 2017

Le 14 octobre dernier, Art-Trope a participé au vernissage de l’exposition Bifurcations, autour de l’artiste argentin Julio Le Parc, organisée par la galerie Perrotin jusqu’au 23 décembre 2017. Le parcours organisé sur deux niveaux propose une immersion dans le travail de l’artiste, par la présence de nombreuses pièces connues du public, mais également de nouvelles œuvres inédites, et une monographie publiée par la galerie, comprenant une discussion entre l’artiste et Jérôme Sans, critique d’art, directeur artistique et commissaire d’expositions, notamment créateur du Palais de Tokyo en 2002.

 

Julio Le Parc, Galerie Perrotin © Julien Lafaye

Julio Le Parc, Galerie Perrotin © Julien Lafaye

Un travail artistique optique et cinétique

L’œuvre de Julio Le Parc est marquée par le volume et les formes irrégulières. Son art en 3D est fait de telle manière qu’il laisse passer la lumière à travers ses éléments, les œuvres changeant alors selon l’angle de vue, le vent, et le mouvement autour d’elles. Elles sont de véritables jeux optiques, invitant et incluant le spectateur, à travers une participation physique et multi-sensorielle de ce dernier, dans le processus même de la création de l’œuvre, puisque sa perception peut être multiple. L’objet d’art est en perpétuelle évolution.

Le GRAV : la transformation de l’œuvre par une participation active du spectateur

Au début des années 1960, Julio Le Parc créé le GRAV (Groupe de Recherche d’Art Visuel) avec François Morellet, Horacio Garcia Rossi et Yvaral, entre autres. L’artiste est fasciné par l’instabilité de l’art, depuis toujours figé et encadré. Sa palette de couleurs est assez neutre, le véritable travail étant celui de composition entre l’objet et son environnement, visant à perturber l’univers visuel du spectateur en le rendant dynamique. La galerie Perrotin expose également une œuvre en réalité virtuelle, réalisée avec le fils de l’artiste, Juan Le Parc, continuant, dans une ligne technologique, un travail de recherche sur le mouvement et la perception de l’art dans un espace et une lumière en constant changement.

Pour en savoir plus à propos de cette exposition, visitez le site de la galerie Perrotin.
Notre dernier article sur l’exposition Private Choice ici.