• 5 Mar 2018

Le 7 mars 2018 s’ouvrira à Paris la troisième édition de l’exposition collective “Papier fait son cinéma” à l’espace Christiane Peugeot. Parmi les Artistes exposant figurent le sculpteur Minh Châu et le collagiste Gysin Broukwen, tous deux Artistes Art-Trope. Nous nous sommes entretenus avec Laura le Corre, Commissaire de l’exposition.

Portrait de Laura le Corre commissaire d'expositions.

Laura le Corre © Harcourt

Laura le Corre: Commissaire d’exposition aux multiples facettes

Pour Laura le Corre, l’Art est l’affaire d’une vie: “je suis la fille d’un Artiste dans une famille où chaque membre peignait, sculptait, créait.” A l’issue d’une formation en publicité et graphisme, Laura le Corre exprime d’abord sa créativité par le maquettisme. Elle a ensuite travaillé pour une maison d’édition avant de fonder en 1990 la galerie du Théâtre à Quimper en Bretagne: “le parti pris était la Nouvelle Figuration (…) avec de grands Artistes tels Gérard Guillemart, Georges Schuman, et Gérard le Cloarec”. En 1996, l’aventure se termine et Laura le Corre devient Commissaire d’expositions pour le Centre-Bretagne où elle organise des expositions axées autour de l’Art historique: “finalement, cela m’a permis de retrouver le métier de maquettiste, car après tout, une exposition est un livre en trois dimensions”. A l’issue de cette expérience, c’est sur l’île de la Réunion que Laura le Corre s’embarque. “J’ai pu rencontrer de nombreux Artistes et ai réalisé avec plusieurs d’entre eux une exposition à mon domicile pendant trois jours. Cela a eu un fort succès: tout le monde souhaitait faire des expositions chez eux, et France Télévisions a réalisé un reportage.” C’est alors qu’elle créée ARKaval, “un concept d’expositions dans les entreprises, monuments historiques et chez les particuliers”. De retour à Paris, Laura le Corre travaille depuis quatre ans avec différents lieux dont l’espace Christiane Peugeot et la banque Barclays grâce à laquelle elle travaille également à la Biennale de Venise.

L’exposition Papier “Fait son cinéma” à l’espace Christiane Peugeot – vernissage le 8 mars à partir de 18h30

L’exposition s’axe autour du papier comme la partie intime de l’œuvre. “Avec le papier, tout est permis (…) et le public s’y retrouve” explique Laura le Corre. En effet, quelle que soit la technique employée, il peut être un support comme une matière première, une texture ou encore un médium. Cette nature en a fait un support de prédilection des 8 artistes sélectionnés pour exposer à l’espace Christiane Peugeot à Paris du 7 au 19 mars 2018 tous les jours de 14h à 19h (sauf le dimanche ou sur rendez-vous). Selon les mots de Laura le Corre, l’espace Christiane Peugeot est “un espace de liberté (…), un lieu démocratique et magnifique”. C’est là une qualité essentielle de Laura le Corre qui revendique sa liberté de créer. Ainsi, les Artistes représentés ont tous des sensibilités différentes qui vont du figuratif au surréalisme, du romantique au minimalisme, de l’expressionnisme au ludique, de la poésie au pop Art. Parmi les 8 Artistes se trouvent le sculpteur Minh Châu et le collagiste Gysin Broukwen:

Minh Châu utilise le papier mâché pour sculpter des corps longilignes de grande taille. Sur la peau rugueuse de ses œuvres, le spectateur peut y lire les marques du temps. Ce sera la deuxième exposition de Minh Châu après avoir été sélectionnée pour l’édition 2018 du Salon Art Capital. “Ses sculptures sont magnifiques avec un travail extraordinaire sur la matière et les textures par le papier” comme le souligne Laura le Corre.

C'est une sculpture de l'Artiste Minh Châu également Artiste Art-Trope.

© Minh Châu

-Pour l’Artiste Gysin Broukwen, la pratique du collage comme expression artistique est l’envie, le besoin de raconter le monde et son monde intérieur au travers des images. Le collage a la légèreté d’une plume et la permanence de l’éternité, c’est une image sculptée sur l’habit de Chronos. “Gysin Broukwen est proche de Jean Arp, et j’ai beaucoup aimé son travail, par ailleurs en pleine évolution” affirme Laura le Corre.

Ce collage de l'Artiste Art-Trope Gysin Broukwen s'intitule "Silencio".

Silencio © Gysin Brouken

Art-Trope au service des Artistes

La communauté Art-Trope se fonde sur les bases du respect mutuel et du partage. Ainsi, les Artistes Art-Trope s’épaulent et échangent sur leurs pratiques pour mieux avancer dans le développement de leurs carrières. Dans notre entretien avec Laura le Corre, cette dernière est revenue sur ses impressions sur la société Art-Trope: “nous nous retrouvons sur notre vision de l’Art et des Artistes contemporains.” Ainsi, la bienveillance et l’aspect communautaire sont également essentiels pour Laura le Corre qui, comme Art-Trope, souhaite sortir les Artistes de leur isolement. Par ailleurs, son expérience internationale, en Chine et en Afrique notamment, l’a amenée à rencontrer des Artistes d’horizons et sensibilités très différentes. Dans ce contexte, elle accorde une importance toute particulière à la démarche artistique de chacun des Artistes qu’elle rencontre et suit. Cela est en résonance avec l’action d’Art-Trope qui accompagne les Artistes dans l’expression pleine et entière de leur démarche pour favoriser leur épanouissement dans l’Art et communiquer leur message au monde.

Lisez notre article sur la collaboration entre le Getty Museum de Los Angeles et le gouvernement grec ici.