• 16 Mai 2018

Le 12 mai 2018, la maison de la reine construite par Marie-Antoinette entre 1783 et 1787 est à nouveau accessible au public. Après trois années de travaux pour rénover la façade extérieure et restaurer l’ameublement intérieur, les visiteurs peuvent à nouveau contempler les trésors artistiques de cet ensemble architectural unique.

Marie-Antoinette à la Rose par Louise Élisabeth Vigée Le Brun

Marie-Antoinette à la Rose, 1783 ©
Louise Élisabeth Vigée Le Brun

Le Hameau de la reine : entre intimité et retour à la nature par Marie-Antoinette

Construit par l’architecte Richard Mique à l’initiative de la reine Marie-Antoinette entre 1783 et 1787, le Hameau de la reine est la reconstitution d’un fantasme bucolique. Il s’agissait pour le jeune reine, à l’aube de la Révolution Française, de pouvoir prendre ses distances avec la stricte étiquette de la cour française. De plus, le philosophe français Rousseau prônait au même moment un retour à la nature. Le hameau sera réaménagé plus tard par l’impératrice Marie-Louise, seconde épouse de Napoléon 1er. Le hameau fait partie du domaine du Trianon qui fait l’objet d’une attention toute particulière de la part du Château de Versailles ces dernières années. En 2008, les travaux on débuté au Petit Trianon pour se poursuivre en 2016 dans les appartements présidentiels du Grand Trianon et enfin à la Maison de la Reine en 2018.

Hameau de la Reine au Château de Versailles

Hameau de la Reine, Château de Versailles

Une restauration importante depuis 2015

La restauration de la Maison de la Reine a débuté en 2015 et englobe à la fois la façade extérieure et la riche décoration intérieure. En effet, l’état de vétusté du bâtiment interdisait jusque là l’accès au public. Grâce aux mémoires de travaux du XVIIIème siècle ou selon l’aménagement de l’Impératrice Marie-Louise, les sols, menuiseries et peintures reprennent les dispositions d’époque. En parallèle, le Réchauffoir a également été entièrement restauré. Il s’agit d’un bâtiment annexe abritant cuisine et pièces de service. Ainsi, l’idée est de partager avec le visiteur l’expérience de vie du hameau. Néanmoins, les jardins et dispositions paysagères suivent les règles établies dans les années 30. Ainsi, il ne reste que certaines parties conçues par Marie-Antoinette comme les jardins potagers. La Maison de la reine et la Maison du billard ont été entièrement remeublées dans le style Empire. L’ensemble des travaux a été financé par Dior.

Hameau de la Reine au Château de Versailles

Hameau de la Reine, Château de Versailles

Le savoir-faire français mis à l’honneur dans ce nouveau musée

Dès sa construction, le Hameau de la Reine mettait en parallèle l’aspect rustique de l’extérieur et le luxe intérieur. Afin de faire revivre ce contraste, la restauration et l’ameublement ont fait appel à un large éventail de savoir-faire français. En effet, Jacques Moulin, Architecte en chef des monuments historiques, a fait appel à de nombreux artisans d’Art dans tous les domaines. Jérémie Benoît, conservateur général du Château de Versailles, a apporté une attention particulière à ce point. En effet, cela a été une ligne conductrice dans la rénovation des châteaux de Trianon et du domaine de la reine. L’objectif principal et de proposer une nouvelle perspective sur l’intimité des monarques. Le public est ainsi invité à partager les moments de vie de la cour et des souverains successifs dans un environnement produit à l’identique.

Lisez notre article sur la conversation de Larry Gagosian et Edward Dolman sur le futur du marché de l’Art ici.

Sources : Télérama et Connaissance des Arts