• 14 Mar 2018

*ACTUALISATION: Suite aux déclarations de la Ministre de la Culture, le Président du Musée du Louvre, Jean-Luc Martinez, a fait savoir qu’il était hors de question que la Mona Lisa soient prêtée pour des expositions.

Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, a pris le monde par surprise le 1er mars 2018. En effet, elle a alors annoncé que la Mona Lisa pourrait bien quittait le Louvre pour être prêtée lors d’expositions dans d’autres grands musées. Quelles sont les motivations d’une telle décision ?

Cette célèbre toile de Léonard de Vinci est surnommée la Joconde et se trouve au musée du Louvre à Paris;

Mona Lisa © Leonardo Da Vinci

L’arrivée de Mona Lisa au Louvre

Le portrait de Mona Lisa, supposément celui de Lisa Gherardini, femme du marchand d’étoffes florentin Francesco del Giocondo, a été peint aux alentours de 1503 par Leonard De Vinci pour rejoindre les collections du Roi François 1er à la mort de l’Artiste. C’est la première fois que le sujet est représenté de façon aussi rapprochée dans un portrait italien. Jusqu’en 1646, la toile du grand maître se trouve au château de Fontainebleau. Dix années plus tard, le tableau est transféré au palais du Louvre à la galerie des Ambassadeurs du palais des Tuileries avant de partir pour Versailles sous le règne de Louis XIV. Néanmoins, l’œuvre ne rentre dans les collections du musée du Louvre qu’en 1797. Ainsi, elle le public la découvre pour la première fois en 1798. Cependant le tableau subira quelques déplacements supplémentaires avant de revenir de manière plus permanente en 1870 au Louvre. Depuis son prêt à Tokyo et Moscou en 1974, la toile n’a plus quitté son célèbre emplacement au musée du Louvre à Paris.

Cette image de Pexels représente la cour du Musée du Louvre à Paris avec sa Pyramide.

Musée du Louvre © Pexels

L’annonce de la Ministre de la Culture

Le 1er mars 2018, Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, était l’invitée de la radio Europe 1. Ainsi, au cours de son interview, la Ministre a déclaré « considérer sérieusement » la possibilité d’organiser une exposition itinérante de chef d’œuvres français dans Grands Maîtres. En effet, cette dernière affirme avoir entamé des discussions avec le Président du Musée du Louvre. Sous le précédent mandat du Président François Hollande, la ville italienne de Florence a formulé une demande pour récupérer le tableau et le restituer à la ville natale de Leonard De Vinci. Néanmoins, cette requête a été refusée par le gouvernement français alors en place. De ce fait, la politique de Françoise Nyssen diffère sensiblement de celle de ses prédécesseurs. En effet, il ne s’agit pas de garder tous les trésors français au même endroit, mais plutôt de les partager au reste du monde.

Partager les trésors français

Lors de son entretien avec Europe 1, la Ministre de la Culture a déclaré : “le fer de lance de toute mon action, en tant que ministre de la Culture, c’est de lutter contre la ségrégation culturelle. Pour cela, l’un des piliers c’est un grand plan sur l’itinérance”. Néanmoins, la question de savoir si la Joconde allait en faire partie n’était d’abord pas claire. Sylvain Robert, maire de la ville de Lens où le Louvre y a une antenne, s’est rapidement positionné pour lancer une campagne et demander la toile pour le musée. Dans le même esprit de la déclaration de Françoise Nyssen, le Président Emmanuel Macron a d’ores et déjà assuré le prêt de la tapisserie de Bayeux vieille de 1000 ans en Bretagne. En effet, la tapisserie devrait quitter la France pour le Royaume-Uni en 2022 à la suite de sa restauration.

Cette image de Pexels représente l'intérieur d'un musée avec des peintures de la Renaissance.

© Pexels

 

Lisez notre article sur Bruno Victoria, photographe et Artiste Art-Trope ici.

Sources : Artnet, le Louvre, et The Guardian