• 9 Mar 2018

A l’occasion du 500ème anniversaire du peintre vénitien Tintoret, grand maître impertinent de la Renaissance, le Musée du Luxembourg à Paris lui consacre une exposition. Ainsi, Tintoret – Naissance d’un génie, nous raconte l’histoire de cet icône de Venise en se focalisant sur les quinze premières années de sa carrière. Art-Trope était au vernissage.

Cette toile du peintre de la Renaissance Tintoret s'intitule La Tentation d'Adam et a été réalisée entre 1551 et 1552.

La Tentation d’Adam, 1551-1552 © Tintoret

Un peintre et un homme d’affaires

Surnommé le Tintoretto, littéralement “le petit teinturier”, le nom du peintre devient “Tintoret” en français. Cet Artiste est issu d’un milieu modeste. En effet, son père  Battista Robusti, était teinturier à Venise. Une légende urbaine raconte qu’en utilisant les teintures de son père sur le mur, Tintoret aurait effectué de somptueux graffitis.  Il aurait également était pendant un temps l’élève de Titien pour qui il voue une admiration avant de s’inspirer plus largement de Michel Ange. Tintoret a toujours été extrêmement prolifique grâce à une rapidité d’exécution de toiles hors du commun. Cela lui a permis d’honorer de nombreuses commandes tout en abordant des thèmes variés : mythologie, sacré, portraits etc.

15 années déterminantes

L’exposition du Musée du Luxembourg se limite volontairement aux quinze premières années de la vie du peintre. En effet, “c’est la période qui permet de comprendre la manière dont il se construit d’un point de vue esthétique. Comment il construit sa carrière, comment il cherche à se faire des relations, met en place une série de stratégies pour s’imposer sur la scène artistique.”  C’est ce qu’a affirmé Cécile Maisonneuve, l’une des commissaires de l’exposition. Ainsi, Tintoret apparaît comme un peintre de génie ambitieux et stratège. Par ailleurs, nombre de ses biographes affirment qu’il aurait même dépassé Titien dans la maîtrise picturale, des couleurs et des ombres notamment.

Cette toile du peintre de la Renaissance Tintoret s'intitule La Découverte du corps de Saint Marc et a été réalisée en 1562.

La Découverte du corps de Saint Marc, 1562 © Tintoret

Un Artiste polémique

Si la maîtrise picturale de Tintoret est incontestable, ses pratiques commerciales lui ont valu la colère de nombre de ses pairs. En effet,  le peintre avait pris pour habitude de casser le prix de ses toiles dans l’optique de narguer la concurrence farouche des autres peintres vénitiens. Bien que sa rapidité d’exécution lui permette d’honorer de nombreuses commandes, son atelier lui a toujours été précieux. Ainsi, l’utilisation intensive de la peinture en atelier a rejailli sur la qualité de certaines toiles. Ceci explique les problèmes d’attribution que les experts du marché de l’Art ont rencontrés lors des authentifications au cours de l’histoire. Parmi les toiles les plus remarquées, celle représentant Adam et Eve, présente à l’exposition, a eu un succès tout particulier pour la délicatesse de ses traits. Art-Trope vous l’a partagée sur les réseaux sociaux. L’exposition se tient au Musée du Luxembourg du 7 mars au 1er juillet 2018.

Cette toile du peintre de la Renaissance Tintoret s'intitule La Vierge à l'enfant et a été réalisée entre 1540 et 1545.

Vierge à l’enfant, 1540-1545 © Tintoret

 

Lisez notre article sur l’exposition Peintures des lointains au Musée du Quai Branly à Paris ici.

Sources : FranceinfoTV et le Musée du Luxembourg