• 30 Mar 2018

Du 2 au 13 avril 2018, découvrez les œuvres de la photographe Florence Cardenti, Artiste Art-Trope, à l’occasion du Symposium “Arts de l’image, automédialité et fabrique de soi” questionnant sur les rapports à la représentation de soi par l’image. Sa journée de présentation et la rencontre avec les Artistes ont lieu le 6 avril 2018. Le symposium est organisé par le Collège International de Recherche Biographique en Education (CIRBE) de l’Université Paris 13. 

Affiche du symposium« "Arts de l’image, Automédialité et fabrique de soi" organisé par le CIRBE

Affiche du symposium “Arts de l’image, Automédialité et fabrique de soi” © CIRBE

Pourquoi parler d’automédialité et de fabrique de soi?

En tant que symposium de recherche universitaire, l’événement du 6 avril 2018 aborde le sujet de notre propre représentation par l’image. Ainsi, le terme d’automédialité a pour objectif d’aller au delà de la notion d’autobiographie. En effet, il s’agit de mettre l’accent sur l’expression de soi par le biais d’un médium, et en particulier l’image. Le symposium ne cherche pas à traduire la manière dont un individu se représente mais plutôt le processus qui l’a amené à le faire de cette manière. Il y a un rapport à la fois historique et culturel qui pousse l’individu a choisir un médium pour se montrer. Déployer sa singularité est son objectif principal. C’est ce processus de transformation, ou plutôt d’auto-transformation, que questionne le symposium organisé par le CIRBE.

Photographie Surnature 001 réalisée en 2017 par Florence Cardenti

(Sur)Nature 001, 2017 © Florence Cardenti

La participation de Florence Cardenti, photographe

La photographe Florence Cardenti expose du 2 au 13 avril 2018. Vous pouvez retrouver des œuvres de Florence Cardenti dans trois lieux parisiens: L’Université Paris 13, La Bibliothèque Paris 8 et la Maison des Sciences de l’Homme. Florence Cardenti est originaire de Lyon et est diplômée du Master Arts Plastiques, Photographie et Art Contemporain de l’Université Paris 8 depuis 2016. Avec  cinq autres photographes, elle a crée l’Association Studio Dazzle à Paris, atelier, studio photo et lieu d’échanges artistiques. Sa photographie s’attache à recueillir les traces de présence au monde, qu’elles soient laissées par l’Homme ou naturelles, pour construire des mémoires, intimes, familiales ou collectives. Elle a détaillé sa démarche artistique dans un entretien avec Art-Trope

Photographie Surnature 002 réalisée en 2017 par Florence Cardenti

(Sur)Nature 002, 2017 © Florence Cardenti

L’intervention de Florence Cardenti au Symposium du 6 avril 2018 à 14h30 à la Maison des Sciences de l’Homme à Paris

Florence Cardenti et Vanessa Buhrig proposent une intervention avec deux regards croisés sur deux pays très distincts: l’Islande et la Colombie. Quel en sera le contenu? “J’interviens sur le thème “Corps et Géographie” en échange avec une autre Artiste, Vanessa Buhrig exposant sur la “Géographie des Corps.” Nous croisons nos regards sur deux voyages distincts, en Islande et en Colombie, qui ont généré des images au plus près de l’expérience vécue. Nous proposons de partager avec le public les étapes de réalisation de nos projets pour faire apparaître le processus créatif et sa construction autour de l’automédialité. Cette intervention est importante pour moi car elle permet de faire le pont entre ma création artistique et cette approche méthodologique qui touche les sciences de l’éducation et celles de la production biographique. Par la collaboration de chercheurs et d’Artistes, le travail tente de souligner l’importance de l’emploi des médiums de l’image dans la construction présente et mouvante de la personne” répond Florence Cardenti.

Photographie Surnature 007 réalisée en 2017 par Florence Cardenti

(Sur)Nature 007, 2017 © Florence Cardenti

 

Retrouvez le programme du symposium ici.

L’entrée est gratuite mais se fait sur inscription à contact.cirbe@gmail.com

Retrouvez le profil Art-Trope de Florence Cardenti ici.

Lisez notre article sur la vente du seul Pollock du Musée d’Art Moderne de Rio pour combler ses déficits ici.