• 14 Mai 2018

Du 7 avril au 29 juillet 2018, la Propriété Caillebotte à Yerres accueille dans sa Ferme Ornée, l’exposition “La Porte des rêves.” Réunissant 163 œuvres issues de la période dite symboliste s’étalant de 1890 à 1914, la Propriété Gustave Caillebotte vous invite à plonger au cœur du mystique.

Propriété Gustave Caillebotte

Propriété Gustave Caillebotte © Kelian8

La propriété du célèbre peintre impressionniste

La Propriété Caillebotte localisée au sud est de Paris est typique du XIXème siècle. Construite dans les années 1830 sur un style “à l’anglaise”, elle comprend également des fabriques d’ornementation au cœur de son parc. Dans la propriété, le peintre Gustave Caillebotte a réalisé près de 90 toiles dans les années 1870. Les “fabriques d’ornementation” sont les constructions placées dans les jardins dont les peintres se sont beaucoup inspirés pour leur peinture de paysages. Gustave Caillebotte est l’un des acteurs majeurs du mouvement impressionniste. Néanmoins, il n’a été redécouvert qu’à partir de 1970. Ses œuvres figurent désormais dans les principaux musées et collections du monde dont le musée d’Orsay où se trouve la toile intitulée “les raboteurs de parquet.” Les sujets qu’il traite alors ainsi que son intérêt pour la photographie le rendent unique parmi les impressionnistes.

Les Raboteurs de parquet par Gustave Caillebotte

Les Raboteurs de parquet, 1870 © Gustave Caillebotte

 

Plonger dans l’imaginaire mystique des Artistes symbolistes

L’exposition “La Porte des rêves- Un regard sur le symbolisme” se déroule dans la Ferme Ornée et l’Orangerie du parc de la Propriété Caillebotte. Les 163 œuvres réunies pour l’occasion proviennent essentiellement d’une collection privée française. Une telle collection a voyagé dans 11 pays et 17 musées mais n’a pas été montrée en France depuis 2000. Ainsi, les cinquante Artistes représentés représentent deux générations du symbolisme français et européen. Il s’agit également de montrer comment les Artistes symbolistes ont donné une nouvelle perspective sur le mystique. En effet, le symbolisme n’est pas à proprement parlé un mouvement artistique. Ce sont plutôt des expressions individuelles de sensibilités variées. L’objectif du symbolisme est de réunir des idées abstraites et les images qui vont recueillir ces idées.

Les grandes œuvres de la collection  restée secrète depuis 2000

L’exposition s’ouvre sur l’œuvre de Romaine Brooks intitulée “Le Printemps” pour mieux guider le visiteur. En effet, il s’agit d’inviter le visiteur à s’évader pour laisser de côté le monde moderne et se laisser porter par l’imaginaire. La figure de la femme sublimée et mystique est l’un des thèmes de prédilection des Artistes symbolistes. En effet, la première partie de l’exposition contient des œuvres telles “La Princesse à la licorne” d’Armand Point, “Les Fleurs du Lac” d’Edgard Maxence et “Hélène de Troie” de Lucien Lévy-Dhurmer. Parmi les Artistes présentés se trouve aussi Charles Dulac présent dans l’exposition “Au delà des étoiles” du Musée d’Orsay. Cependant, le symbolisme ne s’arrête pas à l’image de la femme dans les rêves. Ainsi, une partie de l’exposition revient sur les figures de vampires et de monstres à la fois dans des masques et dans des toiles.

Les Raboteurs de parquet by Gustave Caillebotte

Les Raboteurs de parquet, 1870 © Gustave Caillebotte

 

Lisez notre article sur l’accord culturel historique entre la France et l’Arabie Saoudite ici.

Sources : Beaux-Arts Magazine et Connaissance des Arts