• 16 Avr 2019

Photographe humaniste et passionné, Alain Le Chapelier nous propose de partir à la découverte de sa démarche artistique :

Photographie noir et blanc d'Alain Le Chapelier

A contre-jour, 30cm x 45cm, 2010 © Alain Le Chapelier

Son parcours

J’ai commencé la photographie très tôt, lorsque j’avais douze ans. J’étais surtout intéressé par l’aspect technique du laboratoire et la fascination de voir apparaître l’image sur la feuille de papier, sous l’éclairage rouge. En parallèle, je me suis intéressé à la composition des photos. Je n’ai jamais suivi de cours de photographie mais je me suis beaucoup documenté en lisant des ouvrages sur les techniques photographiques et sur l’expression graphique tout en m’inspirant des Artistes de renom. Ma carrière professionnelle s’est quant à elle orientée autour de l’éducation et de l’orientation des jeunes. Je n’ai cependant jamais cessé de pratiquer la photographie en parallèle comme une véritable source de création. Plus tard, des photographes plus expérimentés m’ont incité à montrer mon travail.

Sa démarche artistique

Je suis inspiré par la photographie humaniste en noir et blanc. Brassaï, Henri Cartier Bresson, Robert Doisneau, Raymond Depardon, Willy Ronis, Sebastiao Salgado sont des Artistes qui résonnent tout particulièrement avec ma démarche artistique. En effet, j’aime représenter des personnes dans leur lieu de vie, inconnus croisés dans la rue, un bar, un musée. Je recherche des ambiances graphiques. J’utilise un matériel léger et discret. Un boitier numérique Leica et des boitiers argentiques Leica dont les plus anciens datent de 1962 et 1964 sont mes outils de création. Sur le M9 numérique, tout est manuel. Il me faut ainsi anticiper les situations quand j’ai trouvé un décor qui n’attend plus qu’une personne pour rentrer dans le cadre et donner à la photo ce qui lui manque. J’aime que l’on se raconte une histoire en regardant mes photos, en imaginant ce qui a pu précéder et ce qui pourrait suivre. J’apprécie quand le spectateur est sensible à la composition de l’image et essaie d’imaginer ce qu’on peut y lire.

Oeuvre du photographe Alain Le Chapelier

Fenêtre sur cour, 45cm x 30cm, 2010 © Alain Le Chapelier

Son évolution

Sur le plan technique mes pratiques ont intégré l’usage du numérique, sans renoncer à la pratique de l’argentique. Sur le plan artistique j’ai appris à composer mes images en intégrant des personnages dans mes décors, en faisant en sorte que ces personnages puissent s’intégrer dans une histoire que se raconte le spectateur. Mes séries sont toujours construites « a posteriori » de mes prises de vue. En effet, j’assemble des photos, prises dans des lieux différents et dans des temps différents pour composer une série, en fonction de ce que ces images veulent dire pour moi avant de les partager avec les autres. Je souhaite continuer à raconter des histoires qui parlent à celles et ceux qui les regardent et suscitent chez eux des réactions émotionnelles.

Photographie de l'Artiste Alain Le Chapeleier

Exposition, 30cm x 45cm, 2019 © Alain Le Chapelier

Ses expositions

Toutes les expositions que j’ai réalisées dans le cadre de la Société Nationale des Beaux-Arts depuis 2013 ont été très importantes pour moi. J’y ai acquis une notoriété et y ai reçu des prix. J’ai également participé à d’autres expositions internationales grâce à Bénédicte Lecat, au salon “Artistes du monde” à Cannes depuis 2014, mais aussi à Florence et à Bruxelles en 2016 ainsi qu’à Montréal en 2017. Une exposition à Erevan en Arménie s’est déroulée en 2015. Les meilleurs souvenirs d’exposition sont ceux liés aux expositions ou j’ai pu être présent et notamment le dernier salon de la Société Nationale des Beaux-Arts auquel j’ai participé depuis l’ouverture jusqu’à la clôture. J’ai eu l’occasion de retrouver des photographes dont je connaissais bien les œuvres et d’échanger avec eux, ainsi qu’avec le public nombreux et de faire de belles rencontres. J’expose à la galerie Concept Store Gallery à la Baule du 27 avril au 10 mai 2019. Le Salon des Beaux-Arts à Paris du 12 au 15 décembre 2019 au Carrousel du Louvre sera également un prochain rendez-vous.

Votre relation avec Art-Trope

Je manque de visibilité en tant qu’Artiste proposant ses photos à la vente. Elles sont appréciées par ceux qui me suivent et par ceux que je rencontre lors d’expositions mais je souhaite développer ma notoriété. Art-Trope peut m’aider dans ce cadre afin de me donner une visibilité supplémentaire. L’équipe Art-Trope m’accompagne également dans la création d’un site Internet. Leurs conseils stratégiques, de même que leur accompagnement dans ma démarche, ainsi que la possibilité d’envisager d’autres pistes que celles que j’ai suivies jusqu’à présent, sont des éléments essentiels pour moi.

Retrouvez le profil Art-Trope du Photographe Alain le Chapelier ici.

Retrouvez nos actualités ici.