• 4 Fév 2020

L’Artiste Sculptrice Anne Millot a fait du nez son thème de prédilection et nous invite à visiter son univers créatif unique et poétique:

Floriental inspiré de Sandrine Malin, 2014 © Anne Millot

Floriental inspiré de Sandrine Malin, 2014 © Anne Millot

Son parcours

Sensible à l’Art musical et pictural dès ma jeunesse, j’ai pratiqué une activité artistique en amateur pendant plus de 20 années. De l’anatomie à la cartographie, je suis néanmoins devenue consultante puis fonctionnaire. Cette voie ne correspondait fondamentalement pas à mon état d’esprit. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’en échapper. L’envie de me vouer exclusivement à l’Art s’est ainsi concrétisée en 2012, alors basée à Paris où j’ai mon atelier. Dans ce sillage créatif, j’ai suivi des formations techniques à l’Art de la céramique et de la sculpture sur bois. La céramique est particulièrement intéressant car il s’agit d’un médium qui permet ou incite aux expériences. Je continue d’explorer en autodidacte dans mon atelier ces techniques riches de nuances et de textures.

Sa démarche artistique

Travaillant exclusivement le thème du nez, mes sources d’inspirations sont multiples comme le 7ème Art, les Parfumeurs, les Rugbymens, la mythologie, les illustres personnages, Picasso et bien entendu mon imagination. Dans l’argile et le bois, je trouve vraiment matière à créer des nez s’approchant parfois de la réalité ou donnant naissance à des nez cubistes, d’autres encore sont mis en scène en frôlant le grotesque. Dans mes œuvres, il est systématiquement isolé du contexte des visages. Je décline le nez sous des présentations classiques, surprenantes, singulières, érotiques. La répétition n’exclut par la différence, au contraire, elle est une entrée, chaque fois renouvelée, vers l’intimité de la personne dont je m’inspire. Chaque sculpture de nez est unique, car je les modèle sans avoir recours au moulage. Je joue particulièrement avec les effets des émaux. Leurs rendus contribuent, à mon sens, à raconter l’histoire ou une partie de l’histoire de la personne dont je m’inspire. Le bois et la céramique contribuent à laisser au spectateur une part active de son imaginaire. Ma première intention pour le spectateur est de stimuler son propre imaginaire afin qu’il soit interrogatif, dubitatif, perplexe, subjugué, fasciné. Ma seconde intention est de redonner une place à l’humain. La force des différences de nos faciès apparaît davantage lorsque le nez est isolé de son contexte. J’ajouterai une troisième intention, relative à l’esthétique car les nez ne rentrent pas dans les codes classiques de la beauté et s’avèrent être plus intéressants.

Oeuvre céramique Anne Millot Artiste Sculptrice

Transparence Végétale, inspiration Jean Nouvel, 2018 © Anne Millot

Son évolution

L’audace est de plus en plus présente dans mon travail, notamment s’agissant des jeux de volumes. Toutes les pièces en céramique doivent cuire au moins deux fois et le passage au feu donne toute la place aux aléas. Plus une pièce est grande, plus elle sera lourde. Les dernières créations ont tendance à être plus volumineuses. Mon innovation dans l’Art cinétique a reçu en 2017 le Prix d’honneur au concours international de la céramique du Musée de Salernes sur le thème du vampire. La pièce créée « La Carmilla » présente des nez sur une plaque qui tourne. A l’envers, ils se transforment en dents laissant apparaître puis disparaître une goutte de sang en porcelaine. Ma seconde sculpture lumineuse, associant bois et cristal sera exposée au Grand Palais à Art Capital en février 2020. Les associations bois et céramique sont d’ailleurs des voies que j’aime explorer. Par la suite, j’ai pour projet de créer des performances, des installations, du et encore davantage de volume.

John © Anne Millot

John, 2016 © Anne Millot

Ses expositions

Mon travail a été exposé tant en France qu’à l’international. La Galerie Cyril Guernieri à Paris m’a consacrée une exposition individuelle en novembre 2018. L’exposition collective au Théâtre Montansier à Versailles dans le cadre de la nuit de la création lors de la représentation de « Edmond » d’Alexis Michalik fut une belle expérience. Mes œuvres ont aussi été exposées au Musée de la céramique de Lezoux, dans le cadre de la nuit de la création, mais également au Musée de Salernes pour le concours international de la céramique. Plusieurs expositions collectives à Londres, au Musée Poros au Portugal, à Bruges, et à Lausanne ont ponctué mon parcours artistique. Je garde un souvenir particulièrement vif d’une exposition lors d’un congrès international de rhinoplastie à Versailles qui fut un véritable succès. J’ai été sélectionnée pour l’édition du 11 au 16 février 2020 au salon Art Capital au Grand Palais et j’ai reçu en janvier 2020 la Médaille de l’édition par le jury pour “Myrtille emphatique inspirée du nez de Myrtille Chartuss ” exposée à Esart Galeria à Barcelone.

Affiche Art Capital 2020 d'Anne MILLOT

Affiche Art Capital 2020 © Anne Millot

Sa relation avec Art-Trope

Art-Trope me conseille dans l’orientation de ma carrière artistique et son développement. Il s’agit également de me soutenir dans la construction d’une meilleure présence sur Internet et les réseaux sociaux. En effet, il me paraît important d’intégrer une vitrine soutenue par une équipe soucieuse de la qualité. La qualité de présentation bilingue est essentielle et Art-Trope me permet de bénéficier de leur expérience. Enfin, cette agence artistique nouvelle génération est un gage de représentation à l’international.

Découvrez le profil Art-Trope de l’Artiste Sculptrice Anne Millot ici.

Lisez nos articles ici.