• 1 Juin 2018

Le 25 mai 2018, Igor Podporin âgé de 37 ans, attaque l’un des joyaux de l’Art russe à la State Tretyakov Gallery de Moscou à coup de barre en fer. La toile “Ivan le Terrible et son fils” par le peintre Ilia Répine a subi près de 8000 dollars de dommages avant que l’individu ne soit interpellé.

Peinture de l'Artiste russe Ilia Répine

Ivan le Terrible et son fils, Ivan le 16 novembre 1581, 1885 © Ilia Répine

Le Mona Lisa russe : joyau des collections d’Art à Moscou

Ilia Répine, peintre réaliste russe, est né en 1844 en Ukraine. Il a considérablement influencé l’Art russe du XIXème siècle et a contribué à son introduction dans la culture européenne en vogue de l’époque. Issu d’un milieu modeste, son père étant un soldat cosaque et sa mère directrice d’une petite école rurale, Ilia Répine a d’abord travaillé comme un peintre d’icônes. Par la suite, il se forme à l’Académie impériale des Beaux-Arts dont il sera nommé plus tard académicien. Dès 1870, il devient l’une des figures emblématiques de l’Art réaliste russe. En effet, il parvient dans ses œuvres à mettre en lumière toute la diversité et la vitalité de ses contemporains. Pour cela il combine différents styles dont ceux des peintres espagnols et hollandais du XVIIème siècle. Sa toile représentant Ivan le Terrible et son fils ensanglanté en 1581 a été réalisée en 1885. Elle est considérée comme la “Mona Lisa russe”.

Oeuvre d'Ilia Répine

Les Cosaques zaporogues écrivent une lettre au Sultan de Turquie, 1880-1891 © Ilia Répine

Une toile vandalisée

L’attaque s’est déroulée dans un musée quasiment vide alors que le bâtiment s’apprêtait à fermer ses portes au public aux alentours de 20h le vendredi 25 mai 2018. Dans une déclaration, le musée a affirmé que l’homme avait irruption dans le hall dédié au peintre russe “et a asséné plusieurs coups de barre de métal contre la classe du tableau”. Les dommages s’élèvent à 8000 dollars. Toujours selon les déclarations officielles “le tableau a été déchiré en trois endroits dans la partie centrale de l’œuvre sur le visage de Tsarevich”. Néanmoins, “la partie la plus importante, la représentation des visages et des mains du Tsar et de Tsarevich n’a pas été endommagée.” Ce n’est pas la première fois que la toile du célèbre peintre subit des attaques. En effet, en 1913, un iconographe malade mental avait vandalisé l’œuvre.

La State Tretyakov Gallery

La State Tretyakov Gallery, Moscou © Tretyakov et sa galerie

Le raison de l’attaque : le nationalisme extrême

Lors de son arrestation par la police russe, Igor Podporin avait déclaré : “Je suis venu voir la toile. Je suis arrivé à huit heure du soir et je voulais aller à la cantine. J’ai bu 100 grammes de vodka. Je ne bois pas de vodka [habituellement] et cela m’a dépassé”. Néanmoins, sa version change radicalement lors de son passage devant les tribunaux. En effet, Igor Podporin a réfuté avoir bu de la vodka et a avoué avoir endommagé la toile pour des raisons nationalistes. Effectivement, Ivan le Terrible est une figure controversée dans l’histoire russe. Ainsi, toute représentation négative des Tsars provoque la colère de nombreux russes à l’approche du 100ème anniversaire de la mort du Tsar Nicolas II et de sa famille, par ailleurs canonisés par l’Eglise Orthodoxe russe. “L’œuvre est un mensonge” a affirmé Igor Podporin. Les historiens sont partagés sur l’assassinat du fils d’Ivan le Terrible par son père. Certains nationalistes pensent que l’Occident a exagéré la cruauté du Tsar.

Lisez notre article sur l’écart des salaires hommes femmes dans les principales maisons de ventes aux enchères ici.

Sources : The Art Newspaper et Artnet