• 29 Jan 2018

Cet été, le musée Barbican organise la rétrospective Dorothea Lange. Célèbre pour ses portraits des laissés pour compte de la Grande Dépression américaine des années 30, cette grande dame de la photographie a humanisé l’une des crises les plus dramatiques de l’histoire. Ainsi, ce sera sa première rétrospective en Grande Bretagne.

Cette photographie prise par l'Office of War Administration américain est un portrait de la photographe Dorothea Lange.

Portrait de Dorothea Lange © Office of War Information

Une photographe humaniste de la Grande Dépression

Dorothea Lange est l’une des pionnières de la photographie documentaire du 20ème siècle. Née en 1895 à Hoboken dans le New Jersey, elle contracte la polio à l’âge de 7 ans. Ainsi, cela a-t-il considérablement affaibli sa jambe droite. Ce détail est loin d’être anodin. En effet, l’Artiste a déclaré plus tard « c’était la chose la plus importante qui me soit arrivée, et qui m’a formée, guidée, façonnée et qui m’a humiliée. » Cependant, c’est à partir des années 20 qu’elle commence à s’intéresser à la photographie documentaire. Effectivement, lors de son voyage à Southwest, elle réalise de nombreux portraits photographiques des Indiens américains. Au moment où la Grande Dépression frappe les Etats-Unis, Dorothea Lange en photographie les répercussions sur son quartier appauvri de San Francisco.

La photographie qui bouleversa le monde entier

En 1936, Dorothea Lange figure parmi les photographes mandatés par le gouvernement américain pour documenter les conditions de travaille des migrants travaillant des les fermes. Ainsi, elle réalise le portrait photographique d’une mère et de ses enfants vivant dans des conditions de pauvreté extrêmes suite à la Grande Dépression. Elle devient quasi instantanément l’icône photographique de cet épisode particulier de l’histoire américaine. Ce symbole de courage et d’endurance a été repris dans de nombreux travaux artistiques. L’instinct de Dorothea Lange l’a alors poussée à aller plus loin dans ses investigations. En effet, elle a parcouru les Etats-Unis pour photographier ces migrants durement touchés par la crise de 1929.

Cette célèbre photographie de Dorothea Lange a été prise en 1936 et représente Florence Owens Thompson avec plusieurs de ses enfants.

Migrant Mother (Mère migrante), 1936 © Dorothea Lange

La première rétrospective britannique de Dorothea Lange

Le centre d’Art britannique Barbican accueille, du 22 juin au 2 septembre 2018, l’exposition « Dorothea Lange: Politics of Seeing ». Ainsi, ce sera la première rétrospective outre Manche de la photographe. L’exposition rassemble aussi bien les portraits photographiques pris dans son studio de San Francisco que ses célèbres photographies de la Grande Dépression prises entre 1935 et 1939. A cela s’ajoutent des œuvres rarement exposées des portraits des japonais américains internés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Cette rétrospective fait partie intégrante du thème « The Art of Change » impulsé par la Barbican. En effet, il s’agit d’interroger l’influence des Arts sur les changements sociétaux et politiques.

Cette photographie de Dorothea Lange représente une série d'habitations de fortune.

© Dorothea Lange

 

Lisez notre article sur Simon Baker, nouveau Directeur de la Maison Européenne de la Photographie ici.

Sources : Artsy, Standard et MoMA