• 9 Juil 2018

Des mois après la révélation houleuse de l’identité de l’acheteur du tableau le plus cher du monde, le Salvator Mundi de Leonard de Vinci, l’œuvre à 450 millions de dollars, sera exposée le 8 septembre 2018 au Louvre Abu Dhabi.

Louvre Abu Dhabi

Louvre Abu Dhabi © Pixabay

La saga du Salvator Mundi de Leonard de Vinci

L’histoire de l’acquisition du tableau le plus cher du monde vendu par la Maison de vente aux enchères Christie’s en novembre 2018 est pleine de surprises. Elle commence le 8 décembre 2017 avec la déclaration officielle du Louvre Abu Dhabi. En effet, le musée affirme alors que le tableau a été acquis par le Département de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi afin qu’il y soit exposé. Or, une telle déclaration intervient après le communiqué du Wall Street Journal qui indiquait que l’acquéreur du tableau n’était autre que le Prince d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane Ben Abdulaziz Al Saud. Art-Trope avait d’ailleurs également publié un article à ce sujet. Le Prince aurait ainsi acheté le tableau par un intermédiaire. Pourtant, un jour plus tôt, le New York Times avait affirmé que l’acheteur était plutôt le Prince Baber Ben Abdullah Ben Mohammed Ben Farhan Al-Saud qui est un proche associé du Prince régent et l’actuel Ministre de la Culture. Ce dernier avait démenti le New York Times. Une porte-parole du Département de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi a confirmé que la toile avait bien été acquise par le département.

"Salvator Mundi" de Leonardo Da Vinci a été peinte autour de 1500 et est la toile la plus chère du monde vendue à plus de 450 millions de dollars.

Salvator Mundi, autour de 1500 © Leonardo Da Vinci

Une exposition anniversaire pour célébrer Léonard de Vinci

Le Salvator Mundi fait partie intégrante de l’exposition célébrant le 500ème anniversaire de la mort du peintre qui se tiendra du 24 octobre au 24 février 2020. L’enjeu est ainsi important pour le nouveau Louvre Abu Dhabi qui entend faire du Salvator Mundi, “sa Mona Lisa”. Le Président du Département de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi, Mohammed Khalifa Al Mubarak, a ainsi déclaré : “Salvator Mundi représente un chapitre important de l’Histoire de l’Art et offre une perspective à 360 degrés de la création artistique. Il jouant un rôle d’importance au sein de la muséographie du Louvre Abu Dhabi, représentant un moment critique de changement dans l’histoire qui met en lumière l’évolution sociale de son temps”.

Faire du Salvator Mundi “la Mona Lisa” d’Abu Dhabi

Les récentes études montrent que le Musée du Louvre de Paris a été visité par 7,4 millions de personnes en 2016. Or, il est estimé que 80% d’entre eux sont venus pour admirer la Mona Lisa, œuvre iconique de Leonard de Vinci. D’ailleurs, la possibilité de faire voyager l’œuvre, soulevée récemment par la Ministre de la Culture et dont Art-Trope avait parlé, a été écartée par le Président du Musée du Louvre, Jean-Luc Martinez. Ainsi, il s’agit pour le Louvre Abu Dhabi, dont l’ouverture s’est déroulée le 11 novembre 2017, d’accueillir dans ses murs l’équivalent de la Mona Lisa. La toile du Salvator Mundi, tableau le plus cher du monde a déjà fait les gros titres plus d’une fois. Il ne fait aucun doute que l’histoire singulière de son acquisition attirera de nombreux visiteurs à Abu Dhabi.

Louvre Abu Dhabi

Louvre Abu Dhabi © Pixabay

 

Lisez notre article sur l’exposition “Ask yourself du Photographe et Artiste Art-Trope Guillaume Dimanche aux Recontres de la Photographie à Arles ici.

Source : The Art Newspaper