• 7 Mai 2018

Du 2 au 6 mai 2018 la Frieze de New York rassemble plus de 190 galeries venues de 130 pays. Située sur Randall Island Park, la foire d’Art présente les Artistes les plus reconnus du marché de l’Art Contemporain. Parmi les invités de marque prévus durant l’avant-première, la star de cinéma Scarlett Johansson était présente.

Fortes D'Aloia & Gabriel, à la Frieze de New York 2018

Fortes D’Aloia & Gabriel, Frieze New York 2018 © Mark Blower. Courtesy of Mark Blower/Frieze

Un magazine, un groupe média, une foire internationale

Frieze a été fondé en 1991 par Amanda Sharp, Matthew Slotover et Tom Gidley. A l’origine, il s’agissait d’un magazine dont l’objet était l’Art Contemporain et la culture. Ce n’est qu’à partir de 2003 que le groupe lance la foire d’Art Fireze de Londres. Cette dernière est devenue l’une des foires les plus influentes du monde qui se tient au mois d’octobre à Regent’s Park. Aujourd’hui, Frieze a trois publications: Frieze Magazine, Frieze Masters Magazine et Frieze Week et quatre foire d’Art internationales dans les trois capitales de l’Art que sont Londres, Los Angeles et New York. La plus récente création de ce groupe tentaculaire est le lancement de la Foire d’Art Contemporain à Los Angeles prévue pour 2019. Cette dernière se déroulera dans les studios de Paramount Pictures. L’édition 2018 de la foire new-yorkaise se tient donc du 2 au 6 mai 2018 et rassemble les plus grands noms du marché de l’Art: Gagosian, PerrotinDavid Zwirner parmi d’autres.

Oeuvre de Takashi Murakami à la Frieze de New York 2018

Takashi Murakami, Gagosian, Frieze New York 2018 © Mark Blower. Courtesy of Mark Blower/Frieze

La présence de Scarlett Johansson mais l’absence de Leonardo Di Caprio

La Frieze de New York est une habituée des invités de marque que l’on retrouve à l’avant-première de l’ouverture. En effet, d’importantes personnalités du monde de l’Art y participent chaque année. C’est le cas de Max Hollein, nouveau Directeur du Metropolitan Museum of Art. Cette année, il y avait également Maria Balshaw, nouvelle Directrice du Tate Museum de Londres. A l’élite du marché de l’Art se sont mélangées d’autres personnalités du monde culturel. C’est le cas de la star de cinéma Scarlett Johansson et de l’acteur John Krasinski. Néanmoins, Leonardo Di Caprio, grand habitué de la foire, n’était pas parmi les invités de cette année. En effet, en 2017, une armée de fans déguisés en personnages incarnés par l’acteur dans ses films avaient envahi la foire. Peut-être cela lui a-t-il laissé un mauvais souvenir. La présence d’autant de personnalités confirme la place prépondérante de la Frieze parmi les foires d’Art les plus prestigieuses du monde.

Les Artistes de la Frieze dans tous leurs états

Comme dans les années précédentes, l’édition 2018 de la Frieze s’accompagne d’une série de conférences et d’événements liés à l’Art. Parmi les grandes initiatives de cette année se trouve “For your Infotainment” organisée par Matthew Higgs, Directeur de l’organisation à but non lucratif White Columns. Il s’agit de 8 stands exposant les plus grands Artistes représentés par Hudson et Feature Inc. C’est un hommage au marchand d’Art Hudson qui est décédé en 2014 laissant derrière lui un héritage artistique colossal. Parmi les Artistes présentés se trouve Takashi Murakami. L’une de ses pièces se trouve actuellement à l’exposition Artistes et Robots au Grand Palais à Paris. Un tel hommage est d’autant plus étonnant puisque le marchand d’Art Hudson n’a commencé à fréquenter les foires d’Art que très tardivement. Du côté des Artistes émergents, c’est Kapwani Kiwanga qui a reçu le Prix de l’Artiste Frieze avec le soutien de la Fondation Luma. Basée à Paris, l’Artiste a réalisé une installation en plein air dont l’objectif est d’explorer les relations entre la liberté de mouvement et les exclusions architecturales. Elle a été choisie parmi plusieurs centaines de candidatures provenant de près de 50 pays différents.

Kapwani Kiwanga à la Frieze de New York 2018

Kapwani Kiwanga, Frieze Artist Award, Frieze New York 2018 © Mark Blower. Courtesy of Mark Blower/Frieze

 

Lisez notre article sur la politique de collection unique du Brooklyn Museum ici.

Sources: Artsy, The Art Newspaper et Frieze