• 23 Fév 2018

Le Tate Museum a annoncé une prochaine exposition ambitieuse pour 2019. En effet, il s’agira de mettre en lumière les liens que le peintre Vincent Van Gogh a noués avec le Royame-Uni. Ainsi du 27 mars au 11 août 2019, ce sont les Artistes et écrivains britanniques ayant fasciné l’impressionniste qui seront sous les projecteurs.

Toile de Vincent Van Gogh intitulée "Nuit étoilée" et réalisée en 1888.

Nuit étoilée, 1888 © Vincent Van Gogh

Un projet d’exposition ambitieux

L’exposition est un événement important pour le Tate Museum car c’est la première fois qu’est traitée la relation du peintre hollandais à ses homologues britanniques. En conséquence, plusieurs personnalités clés ont été rassemblées autour du projet. Ainsi, Martin Bailey, auteur de l’ouvrage Le studio du sud : Van Gogh en Provence, ainsi que le correspondant du journal The Art Newspaper, co-organiseront l’exposition. Parmi les organisateurs se trouve également la conservatrice responsable de l’Art britannique de 1850 à 1915 du Tate Museum Carol Jacobi. Enfin, Chris Stephens, directeur du Holburne Museum de Bath participera également à l’organisation de l’exposition dont l’ouverture est prévue le 27 mars 2019.

La tranche de vie britannique de Van Gogh

En 1873, Van Gogh, alors âgé de 20 ans, emménage à Brixton sur Hackford Road, au sud de Londres. Il y restera jusqu’à 1876, travaillant pour un marchand d’Art à Covent Southampton Street. L’Artiste est alors fasciné par certains de ses homologues britanniques ainsi que des auteurs. En effet, Charles Dickens, par exemple, a eu une influence majeure sur le travail du peintre. Ainsi, l’œuvre intitulée L’Arlésienne, visible au Musée d’Art de Sao Paulo, représente un exemplaire de l’ouvrage de Charles Dickens intitulée A Christmas Carol. George Eliot figure également parmi les sources d’inspiration de l’Artiste. De même les extraits de journaux traitant des sujets d’Art ont participé à la recherche de Van Gogh sur l’Art « noir et blanc » selon ses propres termes. Une collection de plus de 2000 gravures et illustrations feront ainsi partie de l’exposition.

Cette toile de Vincent Van Gogh peinte en 1888 s'intitule L'Arlésienne et représente Madame Ginoux avec des gants et un parapluie.

L ‘Arlesienne – Madame Ginoux avec des gants et un parapluie, 1888 © Vincent Van Gogh

Une opportunité exceptionnelle

L’exposition présentera plus de 40 œuvres de Van Gogh avec des pièces majeures. En effet, La Nuit étoilée sur le Rhône et les Tournesols feront partie des œuvres présentées. D’autres pièces plus singulières ont également été sélectionnées comme Les Prisonniers en exercice réalisée en 1890 d’après un imprimé de la prison de Newgate par Gustave Doré. Cette dernière sera prêtée par le musée des Beaux Arts de l’Etat de Pushkin à Moscou. Ainsi, l’exposition “révélera l’enthousiasme de Van Gogh pour la culture britannique pendant son séjour et sa grande carrière artistique” selon le Tate Museum. A l’inverse, l’influence de Van Gogh sur ses homologues britanniques sera également mise en lumière. Des Artistes tels que David Bomberg, Walter Sickert et Francis Bacon se sont inspirés de l’Artiste hollandais. L’exposition est donc “une opportunité excitante pour nous de révéler l’impact de la Grande Bretagne sur Van Gogh ainsi que l’influence incommensurable de ce dernier sur les Artistes britanniques” a déclaré Alex Farquharson, le directeur du Tate Museum.

Cette photographie représente le Tate Britian de Londres.

Tate Britain, Londres

 

Lisez notre article la première exposition d’envergure d’un musée occidental en Iran ici.

Sources: The Art Newspaper et The Guardian