• 21 Mai 2018

Après son ouverture très anticipée du mois de septembre 2017, le Zeitz Museum of Contemporary Art Africa (MOCAA) est éclaboussé par un scandale. En effet, Mark Coetzee, Directeur Exécutif et Commissaire en chef du musée a été suspendu de ses fonctions. Alors que certains questionnent ses liens avec les institutions privées et les collectionneurs, les raisons d’une telle décision demeurent floues.

Le Zeitz MOCAA vue du port

Le Zeitz MOCAA vue du port © Iwan Baan

La réponse africaine au Tate Modern

Le 22 septembre 2017 ouvrait l’une des principales nouvelles institutions d’Art Contemporain du continent africain. Installé dans un silo à grains réaménagé par l’architecte britannique Thomas Heatherwick, le musée avait alors été présenté comme le plus grand musée d’Art contemporain africain du continent. Art-Trope avait dédié un article sur son histoire ainsi que son exposition inaugurale. Le musée accueille ainsi la collection privée de Jochen Zeitz, milliardaire à l’origine du redressement de Puma. Afin d’ouvrir la programmation artistique, l’exposition “All Things Being Equal…” traitait des questions de représentation démocratique et géopolitique. Le titre provient de l’œuvre de l’Artiste Hank Willis. Pour le Commissaire et Directeur Exécutif du musée Mark Coetzee, il s’agissait de représenter l’Afrique et ses diasporas à travers différents médias.

Zeitz MOCAA au crépuscule

Zeitz MOCAA au crépuscule © Iwan Baan

Ascension et chute de Mark Coetzee

Mark Coetzee a été approché pour diriger le Zeitz MOCAA en 2013. Avant de prendre ses fonctions, il était Directeur des programmes de PumaVision et Commissaire en chef de Puma.Creative. Parmi ses expériences professionnelles, Mark Coetzee a également été Directeur de la Rubell Family Collection à Miami et Commissaire adjoint du Palm Springs Arts Museum. La première exposition organisée par ce dernier pour le Zeitz MOCAA a reçu une critique très positive de la part de la presse internationale. Néanmoins, l’ouverture du musée a également été suivie d’une série de commentaires négatifs. En effet, les liens avec certaines agences immobilières ont d’abord été montrés du doigt. Ensuite, le fait que la majorité de l’équipe de Direction soit blanche dans un pays marqué par l’Apartheid a également été un point dénoncé par de nombreux observateurs.

Une démission entourée de mystères

Les membres du Conseil du musée ont affirmé que Mark Coetzee avait “démissionné” mais les circonstances exactes qui l’y ont conduit restent mystérieuses. “Une enquête sur la conduite professionnelle de Mark Coetzee a été initiée” a indiqué le Conseil du musée. Azu Nwagbogu, ancien Conservateur adjoint, assurera le remplacement. En 2015, ArtThrob a publié, par l’intermédiaire de Matthew Blackman, une lettre ouverte au Directeur et au Fondateur du musée. La lettre s’inquiétait des donations du Scheryn Art Fund, collection privée d’Art africain, au fond Zeitz. “Ayant personnellement assisté à des réunions du Scheryn Fund et ayant agit une fois comme le conseiller du Fond, je suis extrêmement inquiet du caractère proche de la relation qu’entretient le Fond avec le Zeitz MOCAA et M. Coetzee et de ce que cela signifiera pour l’industrie” a précisé Matthew Blackman. Bien que Brett Scott, le Manager de la Scheryn Art Collection, ait publiquement démenti cette affirmation, les raisons de la “démission” de Mark Coetzee demeurent mystérieuses.

Forêt et Brouillard

Forêt et Brouillard © Pixabay

 

Lisez notre article sur la donation de 9000 œuvres de l’ancienne Corcoran Gallery of Art à American University Museum ici.

Sources : Artnet et The Art Newspaper